Engrais verts

Les engrais verts sont des choix de plantes semées intentionnellement par les jardiniers pour améliorer la qualité du sol, le nourrir, tout en le protégeant. Le principe est de faire pousser certains types de plantes riches en minéraux entre deux périodes de récoltes pour améliorer les propriétés du sol, sans faire usage de produits phytosanitaires. C’est une méthode très efficace en jardin biologique.

Pourquoi utiliser des engrais verts ?

Les engrais verts sont des sources minérales importantes pour les jardins biologiques. Ils permettent de nourrir le sol, de le protéger et de l’aérer.

Il existe en principe 3 catégories d’engrais verts : 

  • ceux que l’on va planter en même temps que la culture principale, que l’on appelle les cuaires
  • ceux que l’on va planter pour remplacer les cultures sur une saison pleine afin qu’ils enrichissent le sol pour la saison suivante
  • les engrais verts dits “en dérobés” qui poussent entre deux récoltes

Dans les potagers et les jardins biologiques amateurs, on utilisera plus souvent les engrais en dérobés (ou culture de couverture) qui s’harmonisent sans bousculer le cycle des récoltes.

Le semi des engrais verts se fait entre deux moments de culture. Tout au long de leur croissance, ces plantes vont puiser dans le sol des éléments fertilisants qui vont être emmagasinés dans les racines, les tiges ou les feuilles. Ces plantes sont ensuite fauchées idéalement au moment de la floraison pour être mélangées à la terre ou laissées sous forme de paillis. En se décomposant, elles vont nourrir des micro-organismes qui vont favoriser l’activité biologique du sol.

Comment utiliser des engrais verts ?

L’utilisation des engrais verts reste simple car elle fonctionne sur le même principe que la culture d’autres plantes. Les périodes de plantations des graines se font généralement au printemps ou en automne, avant les cultures des jardins. Les racines des plantes vont ameublir les sols ce qui va permettre une bonne aération et une meilleure transmission de l’air et de l’eau avec la surface.

Chargées d’éléments minéraux qu’elles ont puisés dans le sol (nitrate, phosphore) ou dans l’air (azote) et qui vont servir, plus tard, à nourrir le sol. Une fois qu'elles sont arrivées en période de floraison, le moment de la récolte et du broyage des plantes commence. Il faut alors enfouir les plantes dans la terre avec un léger labour ou simplement les déposer en paillis sur le sol. Les plantes vont se décomposer, attirant et favorisant de nombreux organismes qui vont s’en nourrir et qui vont améliorer l’activité biologique du sol.

En fonction des besoins du sol et des projets de jardin, il peut exister différents types de graines pour engrais vert. Les plus populaires et les plus utilisées sont généralement :

  • les trèfles, qui sont très riches en azote et apportent de nombreux oligo-éléments au sol. La floraison se fait 2-3 mois après le semis
  • la moutarde blanche, qui est facile et rapide à faire pousser (1 à 2 mois). Véritable piège à nitrate, elle est aussi efficace contre les adventices et les nématodes
  • le sarrasin, qui est une plante qui lève facilement (1 à 3 mois) avec des racines profondes riches en phosphore et en calcium
  • La phacélie, qui est une plante mellifère rustique en plus d’être un engrais vert qui fertilise les sols en azote et en phosphore

Les engrais verts sont des méthodes écologiques et biologiques efficaces pour favoriser la santé des sols. Relativement simple à mettre en place, vous permettrez à vos espaces verts de rester en bonne santé, tout en nourrissant et respectant la biosphère locale. Un pas de plus vers le bio.