Etiquettes

L'étiquette de jardin est en quelque sorte le “passeport” d’une plante. Elle va donner des informations sur son nom, son emplacement, mais peut aussi en donner sur sa date (de semis, de rempotage, de récolte, etc.). Plus un jardin est dense et plus il est judicieux d’organiser l’espace. Pas d'inquiétudes, les étiquettes sont faites pour ça !

À quoi servent les étiquettes de jardins ?

Les étiquettes sont pour le jardinier une sorte d’aide-mémoire qui va l’aider à organiser et conceptualiser ses espaces de jardinage, mais cela peut aussi permettre à en faire des lieux de transmission ou d’information. 

Voici quelques atouts notables de l'étiquetage dans les jardins :

  • identification des plantes. Le rôle premier des étiquettes est de reconnaître les plantes (le nom, la date de plantation, l’origine, etc.).  
  • rôle pédagogique. Les étiquettes permettent de partager des informations sur vos espaces de jardinage. Elles conservent la trace du travail du jardinier et facilitent les échanges. Elles peuvent aussi servir à sensibiliser sur la biodiversité locale.
  • organisation des espaces. Pratiques pour aménager le jardin lors des semis, les étiquettes servent à se projeter dans l’espace et elles permettent de marquer les surfaces pour d’éventuelles rotations des cultures.
  • valorisation du jardin. Certaines plantations auront le mérite d’être valorisées grâce aux étiquettes. Elles peuvent participer à la mise en scène du jardin et des espaces ornementaux.

Conseils sur les différents types d’étiquettes 

Nombreux sont les types et les formats des étiquettes que l’on trouve aujourd’hui sur le marché. Du simple morceau de plastique à enfoncer dans la terre au morceau de zinc gravé au laser, vous en trouverez pour tous les goûts et pour tous les budgets. En fonction de la matière, de la taille ou de l’objectif de l'étiquette, nous vous proposons un choix simple, accessible et pratique à utiliser. 

  • étiquettes en bois : écologiques car elles sont recyclables. Parfaites pour un jardin 100 % responsable.
  • étiquettes en ardoise : minérales et naturelles, elles sont durables et plutôt esthétiques.
  • étiquettes en plastique : bon marché et souvent colorées. Elles sont très pratiques d’utilisation.
  • étiquettes maison : pour les imaginatifs et les bricoleurs. Vous pouvez conceptualiser vos propres étiquettes à partir d’éléments recyclés.

Le but et l’objectif d’une étiquette et de résister au passage du temps et aux saisons. Le soleil, la lune et les intempéries vont jouer sur sa durée et sa visibilité. C’est pourquoi, en fonction de la plante, nous vous conseillons d’adapter le type d’étiquette à vos besoins. Certaines comme les étiquettes pour les arbres et les arbustes, vont s’attacher directement à la plante, alors que d’autres, communément appelé les étiquettes piquets vont être plantées dans la terre.

Si votre plante est sous abris, les étiquettes seront moins soumises à la dégradation des UV, de l’humidité ou du vent, alors n'hésitez pas à travailler la partie esthétique plutôt que de jouer la carte de la résistance aux intempéries.

Les étiquettes de jardin sont en quelque sorte de précieux outils de mémoire pour les jardiniers. Elles permettent d’une part de se rappeler le nom des plantes qui poussent sous leurs yeux et qui sont parfois encore peu visibles (semis, graines en germination) et d’autre part, elles donnent les moyens de les identifier en créant des repères logiques d’espace qui vont leur faciliter les travaux de jardinage. Les étiquettes, c’est simplement efficace.