Vers blancs

Communément appelées les “vers blancs”, les larves de hannetons sont de gourmands prédateurs de racines. Agissant à couvert sous quelques centimètres de terre, ils vont se développer et mettre presque 3 ans avant de s’envoler. Ennemis particuliers des jardiniers, les vers blancs restent faciles à déloger. Voici quelques conseils et méthodes biologiques pour vous en libérer.

  • Nématodes contre les nuisibles du potager

    29,00 €

    Les nématodes contre les nuisibles du potager sont la solution pour protéger vos légumes du jardin. Ils ciblent les fourmis, courtilières, larves de noctuelles, de tipules et autres parasites. Les nématodes sont des micro-organismes qui se nourrissent de larves.

    Vendu en Pack prépayé : vous recevrez une boite contenant un livret explicatif et un code pour choisir la date de livraison des insectes

    Indisponible
  • Nématodes contre les vers blancs

    49,00 €

    Les nématodes contre les vers blancs (larves de l'otiorhynque, du hanneton, ...) sont la solution pour lutter contre ces nuisibles. Les nématodes sont des micro-organismes qui se nourrissent de larves.

    Vendu en Pack prépayé : vous recevrez une boite contenant un livret explicatif et un code pour choisir la date de livraison des insectes

    Indisponible
  • Nématodes Hb contre les vers Blancs

    13,20 €

    Nématodes contre les vers blancs (otiorhynques, hannetons horticoles). Ces vers microscopiques vont rechercher et parasiter leur proie jusqu'à leur extinction. Ils pénètrent dans leur corps et provoque leur mort en quelques jours. Les nématodes Hb de Biotop s'utilisent de mars à octobre.

    Indisponible

Qu’est-ce que le “ver blanc” ?

Le ver blanc est en réalité une larve. C’est-à-dire qu’il est une phase spécifique dans le cycle de vie du hanneton. Malgré les 3 espèces de hannetons que l’on trouve en France et en Europe, il en existe une : Melolontha melolontha qui contrarie particulièrement les jardiniers.

Coléoptères nocturnes, reconnaissables à son son de vol bruyant, le hanneton est un ravageur à temps plein. Avec un cycle de maturation qui dure près de 3 ans entre la ponte et le premier envol de l’insecte, le hanneton est phytophage et gourmand.

La première année, la femelle hanneton va pondre (jusqu’à 30 œufs) dans un sol plutôt meuble et chaud (avril-mai). Les larves vont émerger entre 4 et 6 semaines après la pondaison et ils ne font pas trop de ravage à ce stade. Dès le retour du froid ils vont s’enfoncer dans le sol pour hiverner. 

Au printemps de la deuxième année, les larves sont déjà plus voraces. Elles se nourrissent des racines disponibles à proximité (plantes à tubercules, racines charnues ou racines d’arbustes, etc.). Ils retourneront hiverner encore plus profondément sous terre à la fin de l’été.

 La troisième année de leur évolution, les vers blancs font presque 4 centimètres. C’est souvent à ce stade que les plantes sont affaiblies par le grignotage constant de leurs racines.

C’est au printemps de la 4e année que les vers blancs sortent de terre pour muter en imago. À leur tour, les coléoptères vont chercher à se reproduire et se nourriront de la partie extérieure des végétaux (feuilles).

les méthodes biologiques contre les vers blancs

Il est assez simple de constater la présence des vers blancs dans un jardin.

Généralement, les feuilles des plantes qui sont affectées par les racines jaunissent, leur croissance est ralentie et elles donnent l’impression de souffrir de la sécheresse. Si le jardinier intervient rapidement, il pourra sauver les végétaux.

Notez que les vers blancs apprécient particulièrement les légumes à tubercules (pomme de terre, navet, carotte, etc.), mais aussi les racines des arbustes et autres plantes vivaces comme le maïs, certaines céréales, et parfois la pelouse ou des légumineuses. L’appétit de ces larves vient en mangeant.

Voici quelques méthodes écologiques et biologiques pour protéger votre jardin des vers blancs :

  • le binage. Binez régulièrement les zones qui vous semblent infestées pour exposer les larves. Profitez-en pour les éliminer manuellement une fois visible.
  • Les nématodes. Ces minuscules vers à appliquer par pulvérisation vont se nourrir des larves et les détruire sans laisser la moindre trace.
  • La lutte biologique. Les vers blancs dodus sont des proies parfaites pour de nombreux oiseaux (moineaux, corneilles, piverts, étourneaux), les hérissons, les taupes, etc. Offrez de l’espace aux prédateurs naturels pour vous aider à vous débarrasser des nuisibles.
  • Les géraniums. Ses plants ont un effet répulsif sur les larves de hannetons.

Les vers blancs sont relativement simples à faire disparaître du jardin. Attention toutefois à ne pas confondre les larves des hannetons (nuisibles) et les larves de cétoines (utiles), qui se ressemblent, mais qui sont des insectes beaucoup plus salutaires pour vos espaces verts.