Araignée rouge

Les araignées rouges sont des petits acariens nuisibles qui s’attaquent aux végétaux en suçant leur sève et en se nourrissant de leurs tissus. Bien que minuscules, elles peuvent faire des dégâts importants, en particulier sur les plantes d'intérieur et celles sous abris. Voici quelques solutions biologiques pour vous en débarrasser de manières responsables et efficaces.

  • En stock
  • L'acarien phytoseiulus contre l'araignée rouge

    31,77 €

    L'acarien phytoseiulus, contre l'araignée rouge, utilisés à l'intérieur comme à l'extérieur et particulièrement en serre. Les acariens sont des organismes vivants, une solution de lutte 100% naturelle, qui dévorent les œufs, les larves et les adultes.

    Vendu en Pack prépayé : vous recevrez une boite contenant un livret explicatif et un code pour choisir la date de livraison des insectes

    Indisponible
  • Savon noir d'origine végétale

    9,60 €

    Permet de nettoyer les feuilles des plantes souillées par les pucerons et les cochenilles (rosiers, pivoines, altéas, etc). De fabrication française, le savons noir Naturendi peut être utilisé en agriculture biologique. Acides gras 100% d’origine végétale (potassium olivate 14%, potassium cocoate 6%, matières actives totales 20%). Flacon de 1 litre.

    En stock
  • Savon noir en pulvérisateur

    8,60 €

    Permet de nettoyer les feuilles des plantes souillées par les pucerons et les cochenilles (rosiers, pivoines, altéas, etc). De fabrication française, le savons noir Naturendie peut être utilisé en agriculture biologique. Acides gras 100% d’origine végétale (potassium olivate 14%, potassium cocoate 6%, matières actives totales 20%). Pulvérisateur de 750 ml.

    En stock

Les araignées rouges

Ce que l’on nomme communément les “araignées rouges” ne sont en fait ni des araignées, ni nécessairement de couleur rouge. En réalité, ces petites bestioles à 8 pattes sont des acariens de la classe des arachnides que l’on peut aussi nommer des tétranyques.

Ces minuscules acariens font généralement moins de 1 millimètre à la taille adulte et ont 4 paires de pattes. Parfois rouges, ils peuvent également avoir une teinte brune, jaune, verte, orangée, etc. Contrairement à leurs cousines les araignées, ces tétranyques peuvent être dangereux pour les plantes, surtout en période de grosse chaleur qui stimule leur comportement et accélère leur reproduction. Ces “araignées rouges” sont capables d'infester pas loin de 2300 types de végétaux différents, et ont une aptitude rapide de développement sur les plantes d’intérieur ou sous les abris (serres, vérandas, etc.).

En suçant la sève des plantes, les araignées rouges provoquent le jaunissement des feuilles qui finissent par se faner puis tomber. Il faut, dans certains cas, peu de temps avant que les végétaux infectés ne meurent. Avec leur petite taille, il est souvent difficile de remarquer leur présence sur les plantes. Pourtant il existe quelques signes qui permettent de les détecter :

  •  La présence de petites toiles tissées et visibles au moment où la plante est arrosée ou quand le feuillage est mouillé.
  • Les feuilles des plantes infectées sont piquetées de points blancs ou jaunes avant de se dessécher et tomber.

Lutter contre les araignées rouges

Ces acariens passent généralement l’hiver au stade d’œufs et commencent leur état larvaire dès les premières douceurs. La chaleur influence d’ailleurs énormément la vitesse de propagation des araignées rouges qui ne se développent pas en dessous de 12 °C. Pour exemple, à 15 °C il faut environ 36 jours entre le moment de la ponte jusqu’au stade où la jeune femelle puisse débuter un nouveau cycle. À 30 °C, il ne faudra que 7 jours pour ce même processus.

Pour prévenir des dangers des araignées rouges, voici quelques méthodes de lutte biologique :

  • Limiter les apports en azote et en potasse pour vos végétaux. Elles rendent les plantes plus appétissantes (tendres et sucrées) pour les acariens qui en sucent la sève.
  • Traitez régulièrement vos plantes avec un purin d’ortie pour garder les nuisibles à distance maintenez le sol de vos cultures au frais avec du paillis, du compost ou simplement de l’herbe de gazon fraîchement coupée pour limiter une chaleur fertile à la reproduction.
  • Arrosez fréquemment le feuillage des plantes, car les acariens n’aiment pas l’humidité et y sont très sensibles.

Si les araignées rouges ont déjà envahi vos espaces et vos végétaux, ne les laissez pas se développer pour éviter la propagation :

  • Utilisez un acarien prédateur des araignées rouges, comme Phytoseiulus persimilis qui a la particularité de se nourrir des œufs et des larves et exterminer les nids avant de disparaître.
  • Douchez les plantes avec de l’eau douce non calcaire de manière régulière.
  • Attention à éviter les insecticides (même biologique) car ils vont éradiquer les prédateurs des araignées rouges qui sont plutôt résistantes aux produits.

 

Bien que les araignées rouges soient minuscules, elles peuvent mettre à mal certaines de vos plantes lors des forts moments de chaleurs ou sur vos plantes d’intérieur. Pour lutter et éliminer ces acariens, pensez aux auxiliaires de jardins et surveillez les signes sur vos plantes.