Mineuse de l’agrume

La mineuse des agrumes fait partie de la grande famille des lépidoptères (papillons). Originaire d’Asie du Sud, elle s’est acclimatée aux arbres des agrumes des quatre coins du monde et elle est aujourd’hui très présente dans le Sud de la France et en Corse. Ce sont les larves qui sont à l’origine des dégâts découverts sur les arbres.

  • Phéromone contre la mineuse de l'agrume

    12,60 €

    Phéromone contre le papillon responsable de la mineuse de l'agrume, permet la détection et le controle de la population.
    Sa durée d'action est de 4 à 6 semaines. Les phéromone s'utilisent avec un piège adapté pour mouches et papillons. Une solution de traitement 100% naturelle.

    Indisponible
  • Phéromones 90 jours Mineuse de l'agrume M2I

    11,20 €

    Phéromone pour la capture de la Mineuse de l'agrume : Phyllocnitis citrella. Phéromones longue durée en seringue : 90 jours d'efficacité. A utiliser avec un piège à phéromone (vendu séparément).

    En stock
  • Piège à phéromones pour papillons et mouches

    15,00 €

    Luttez contre les papillons et les mouches responsables des vers et des chenilles ravageur des plantations avec ce piège a phéromones (phéromones vendus séparément) universel. Piège à papillon pour une lutte biologique ! Piège non compatible avec les seringues !

    En stock
  • Piège à phéromones universel (arbres et arbustes)

    7,40 €

    Piège à phéromones (phéromones vendus séparément) pour la détection des ravageurs. Il peut être utilisé pour capturer tous les nuisibles attirés par des phéromones. Préférez les pièges spécifiques quand ils sont proposés, car spécialement étudiés pour le ravageur cible et donc plus efficaces. 2 fonds collant compris.

    En stock

La mineuse des agrumes (Phyllocnistis citrella) ?

C’est la forme larvaire qui caractérise les mineuses des agrumes dans le langage courant. Les chenilles se nourrissent dans l’épaisseur des feuilles et forment des galeries visibles à l’œil et qui vont impacter, à terme, le développement par la photosynthèse des arbres. La mineuse des agrumes s’attaque essentiellement aux Citrus (oranger, mandarinier, citronnier, etc.), mais peut aussi se retrouver sur certaines plantes comme des légumineuses, des vignes ou des fleurs (jasmin, etc.) donc restez vigilants si vous en découvrez dans vos espaces verts ou dans vos vergers.

Les papillons femelles viennent pondre au début du printemps un ou plusieurs œufs sur des feuilles nouvelles ou des jeunes pousses le long des nervures principales. Les larves, dès qu'elles éclosent, pénètrent et se nourrissent des limbes de la plante.

Une fois à l’intérieur, elles vont creuser des galeries dans l’épiderme des feuilles encore en croissance pour s’y développer. Le cycle naturel de ces insectes se découpe en 4 stades de mues avant la chrysalidation par génération. Un cycle biologique varie entre 15 à 45 jours en fonction des saisons et des températures. Annuellement, il y a plusieurs générations de mineuses (de 3 à 4 par an).

Une fois atteintes, les feuilles brunissent, sèchent et s’enroulent sur elles-mêmes avant de tomber prématurément. À terme, cela peut affaiblir les arbres et les rendre plus sensibles aux maladies ou aux parasites. En France, seules les pousses d’été et d’automne sont touchées.

Quelles méthodes pour lutter contre les mineuses des agrumes ?

L’impact des mineuses des agrumes se fait surtout ressentir sur la fragilité des arbres et sur une défoliation prématurée. Bien que l’existence de ces larves soit problématique, la santé de vos précieuses plantes n’est pas directement engagée par ces insectes.

Il existe cependant quelques méthodes durables et efficaces pour limiter leur présence dans vos espaces :

  • l’observation : En surveillant vos agrumes, vous pouvez découvrir des galeries sinueuses sur les feuilles infectées. Coupez-les, ramassez-les et détruisez-les dès que possible pour éviter l’expansion de nouvelles générations de larves. L’espèce est prolifique.
  • les pièges à phéromones : Avec des pièges disposés dans vos arbres, vous allez attirer les mâles en période de reproduction, les piéger et les empêcher de féconder d’autres femelles. Vous réduirez ainsi les futures populations de mineuses.
  • la préservation des prédateurs naturels : En agissant directement sur la biodiversité locale (hôtels à insectes, nichoirs à oiseaux, abris, etc.), vous permettez à d’éventuels chasseurs d’intervenir sur le nombre de nuisibles. Cependant, les mineuses des agrumes n’ont pas encore de prédateurs spécifiques et réellement associés, ce sont simplement des espèces insectivores (mésanges, chauve-souris, etc.).

Bien que la présence de ces papillons et de leurs larves soit invasive. Les mineuses des agrumes ne vont pas remettre en cause directement la santé de vos plantations, mais pour limiter les risques, nous vous conseillons une surveillance renforcée des feuilles et des jeunes pousses, pour éviter toutes contaminations.