Mineuse de la tomate

La mineuse de la tomate est un insecte de la famille des lépidoptères (papillons). C’est à l’état larvaire que cet insecte est le plus nuisible, car pour se nourrir, il attaque les feuilles, les tiges et les fruits des tomates (et d’autres espèces de Solanaceae : aubergines, pommes de terre, etc.) en causant des dégâts très importants dans les cultures. Il est assez difficile de lutter contre ce ravageur.

  • Filet anti-insectes, anti-thrips

    28,60 €

    Ce filet anti-insectes a été pensé pour protéger les légumes du potager contre les thrips et insectes en tout genre. Dim : 2,10 x 5 m. Maille : 0,350 mm. Ce filet léger et résistant protège efficacement vos légumes.

    En stock
  • Phéromone contre la mineuse de la tomate

    10,91 €

    Phéromone contre la mineuse de la tomate,  permet la détection et le controle de la population.

    Sa durée d'action est de 4 à 6 semaines. Les phéromone s'utilisent avec un piège adapté pour mouches et papillons. Une solution de traitement 100% naturelle.

    En stock
  • Piège à phéromones contre la mineuse de la tomate

    21,60 €

    Avec ce piège à phéromones vous protégerez vos plants de tomate de la mineuse des tomates. S'utilise avec des phéromones (non fournies).

    En stock

La mineuse des tomates (Tuta absoluta) ?

Ce papillon est originaire des Andes d’Amérique du Sud. Il est aujourd’hui très présent en Europe et bien implanté sur le territoire français (depuis 2008).

C’est l’un des principaux ravageurs de la tomate, mais il s’attaque également aux autres espèces de Solanaceae comme les aubergines, les pommes de terre ou les piments. On le retrouve parfois même sur les plantes sauvages, mais rarement au-delà de 1000 mètres d’altitude.

Très prolifique, cet insecte peut connaître jusqu’à 10 ou 12 générations dans l’année. Le cycle biologique des mineuses de la tomate varie en fonction de la température. Plus il fait chaud, plus le cycle de reproduction est court. En période de pondaison, chaque femelle va pondre isolément de 40 à 200 œufs sur l'intérieur des jeunes tiges. Une fois écloses, les larves vont pénétrer dans les feuilles, les tiges ou les fruits (verts ou mûrs) et se nourrir des limbes en creusant des galeries dans lesquelles elles se développent durant les 4 stades larvaires. Vient ensuite l'étape de crisalydation, qui se fait, soit dans les galeries creusées, soit en dehors de la feuille. La chrysalide va permettre à l’espèce de résister l’hiver et libérer un papillon adulte, prêt à se reproduire dès le retour du printemps.

Quels moyens pour lutter contre la mineuse des tomates ?

Lorsque les larves de mineuse s’attaquent aux plantes, des taches blanches se forment sur les feuilles où se trouvent les galeries. En se nourrissant, elles tracent progressivement des passages dans les fruits qui se nécrosent, brunissent et finissent par devenir impropres à la consommation. Des pertes énormes peuvent alors être déplorées sur les plants de tomates.

Malgré leur présence dérangeante, il existe des méthodes efficaces qui peuvent limiter ou freiner leur présence dans votre potager et dans vos serres :

De manière préventive :

  • Filet anti-insecte (maille de 5 mm maximum) empêchant les papillons de venir se reproduire sur vos plantes.
  • Élimination des adventices qui va limiter le développement des insectes.

De manière curative :

  • Détruire les plants infestés. Attention de ne pas les mettre au compost, car il pourrait le rendre inutilisable (prolifération des mineuses).
  • Les pièges à phéromones attirent les papillons mâles, les isolent et les empêchent de se reproduire et impactent directement la propagation de l'espèce.
  • Utilisation des trichogrammes (T. achaeae) par vaporisation qui semblent pouvoir être efficaces dès les premières apparitions des mineuses.

Les mineuses des tomates se font plus présentes dans les potagers depuis quelques années et leurs dégâts commencent à inquiéter les professionnels du secteur. Pour protéger vos cultures, nous vous conseillons d’être vigilant et de ne laisser aucune chance à leur développement dans vos jardins. Entre prévention et guérison, des méthodes naturelles existent.