Mineuse du marronnier

La mineuse du marronnier est issue de la grande famille des lépidoptères (papillons). Elle est apparue il y a une vingtaine d’années en Europe. Les larves créent des “mines” dans le feuillage de certains arbres et provoquent des défoliations importantes avant même l’arrivée de l’automne. Voici quelques informations utiles et solutions responsables concernant cette espèce.

  • Nichoir mésange bleue

    16,90 €

    Ce nichoir est fait de bois de pin FSC et possède une toiture recouverte de cuivre. Il pèse environ 0,9 kg et fait 16,7 x 13,8 x 25,8 cm. Avec un diamètre d'entrée de 27 mm.Les mésanges sont de redoutables prédateurs de la pyrale du buis, de la mineuse du marronnier, de la chenille processionnaire et toutes autres chenilles, vers.

    Indisponible
  • Nichoir mésange charbonnière

    18,00 €

    Nichoir en bois de pin FSC et en cuivre. D'un poids d'environ 1 kg. Il mesure 17,0 x 13,2 x 30,0 cm. Nichoir spécialement adapté aux mésanges charbonnières, sitelles et moineaux friquets, de redoutable prédateur de la pyrale du buis, de la mineuse du marronnier, de la chenille processionnaire et toutes autres chenilles, vers.

    Indisponible
  • Phéromone contre la mineuse du marronnier

    12,50 €

    La phéromone contre le la mineuse du marronnier permet la détection et le controle de la population.
    Sa durée d'action est de 4 à 6 semaines. Les phéromone s'utilisent avec un piège adapté pour mouches et papillons. Une solution de traitement 100% naturelle.

    Indisponible
  • Phéromones 90 jours Mineuse du marronnier

    13,30 €

    Phéromone pour la capture de la Mineuse du marronnier : Cameraria ohridella. Phéromones longue durée en seringue : 90n jours d'efficacité. A utiliser avec un piège à phéromone (vendu séparément).

    Indisponible
  • Piège à phéromones pour papillons et mouches

    15,00 €

    Luttez contre les papillons et les mouches responsables des vers et des chenilles ravageur des plantations avec ce piège a phéromones (phéromones vendus séparément) universel. Piège à papillon pour une lutte biologique !

    Indisponible
  • Piège à phéromones universel (arbres et arbustes)

    7,40 €

    Piège à phéromones (phéromones vendus séparément) pour la détection des ravageurs. Il peut être utilisé pour capturer tous les nuisibles attirés par des phéromones. Préférez les pièges spécifiques quand ils sont proposés, car spécialement étudiés pour le ravageur cible et donc plus efficaces. 2 fonds collant compris.

    En stock

Qu’est-ce que la mineuse du marronnier (Cameraria ohridella) ?

Les mineuses du marronnier, autrement appelées les teignes minières du marronnier sont des petits papillons qui s’installent et passent leur vie sur les grands marronniers. Elles sont aujourd’hui présentes sur presque tout le territoire français depuis une vingtaine d’années. À chaque saison, les dégâts de ces insectes se font plus virulents. C’est dû à sa chenille que l’on a qualifié ce lépidoptère de “mineuse”, car elle se nourrit du tissu végétal qui se situe sous l’épiderme des feuilles en y creusant des formes de “mines” avant de les faire tomber prématurément.

Il y aurait en moyenne 3 générations de mineuses par année (cela varie en fonction du climat et des régions). Le cycle de développement oscille de 7 à 11 semaines par génération.

Au printemps, les nymphes qui se sont fraîchement transformées en papillons sortent des tas de feuilles dans lesquelles elles se sont développées durant l’hiver. Vient la période de reproduction où les papillons adultes se retrouvent sur les troncs des marronniers pour s’y accoupler. Chaque femelle fécondée va pondre jusqu’à 75 œufs à la surface des feuilles. Au bout de 3 semaines, les jeunes larves, une fois écloses, vont pénétrer dans les feuilles et creuser leurs “mines” en suivant les nervures des plantes, cela, au rythme de leurs différentes étapes de développement (3 à 5 semaines). À la fin du cycle larvaire apparaissent de petits cocons blancs à l’intérieur de la feuille et c’est là que commence le stade de nymphose d’où émergera une nouvelle génération de mineuse.

Quels sont les moyens biologiques pour lutter contre les mineuses du marronnier ?

Bien que les dégâts de ces insectes soient surtout esthétiques (défoliation précoce des arbres), il n’en reste pas moins que la présence de ces papillons est préoccupante.

Voici quelques pistes pour protéger vos marronniers de leur influence invasive :

  • la méthode mécanique : Le ramassage, la destruction ou le compostage des tas de feuilles dans lesquelles elles prolifèrent est une méthode efficace pour limiter la pullulation des insectes.
  • les pièges à phéromones : Ces pièges visent à attirer les mâles grâce à des phéromones sexuelles synthétiques de femelle, ce qui isole les procréateurs et freine ainsi la reproduction naturelle de l’espèce.
  • la lutte biologique : En exposant des prédateurs naturels près des zones infestées, vous offrez un garde-manger annuel et vous limitez la prolifération des mineuses. Attention cependant, les mineuses n’ont pas de prédateurs spécifiques. Certaines espèces comme les mésanges (bleues ou charbonnières), la sauterelle (Meconema meridionale) peuvent facilement s’en accommoder.

Il s'avère que la mortalité la plus spécifique et naturelle de ces larves est surtout liée à la compétition et la surpopulation des chenilles sur certains arbres (compétition intraspécifique). Les marronniers semblent également mettre en place des systèmes de compensation pour lutter naturellement contre les invasions des minières et résister aux défoliations sévères et ainsi continuer leur croissance malgré les nuisibles.

Bien que très présentes dans les forêts européennes, les mineuses du marronnier ne représentent pas un réel danger pour les arbres, si ce n’est la perte prématurée de ses feuilles (juillet-août). Cependant, le phénomène étant encore nouveau, nous vous invitons à prendre des mesures dès que vous décelez les premiers signes de leur présence sur vos marronniers.