Ver du poireau / Teigne du poireau

Le ver du poireau ou autrement appelé la teigne du poireau est un lépidoptère (papillon) nocturne. Il s’attaque aux végétaux tels que les Alliums (poireau, ail, oignon, échalote…) mais aussi à certains bulbes. Sans interventions de la part du jardinier, la chenille de cette noctuelle viendra se glisser jusqu’au cœur de la plante et deviendra difficile à déloger. Voici quelques méthodes et solutions responsables pour vous en protéger.

  • Bande piège spéciale carpocapse

    6,50 €

    Ce piège est utilisé pour lutter contre le ver de la pomme, de la poire et des noix, prune. Il est constitué de bandes pièges de carton ondulé paraffiné, pour éliminer les larves/chenille lorsqu'elles circulent sur le tronc des arbres.

    En stock
  • Nichoir mésange charbonnière

    18,00 €

    Nichoir en bois de pin FSC et en cuivre. D'un poids d'environ 1 kg. Il mesure 17,0 x 13,2 x 30,0 cm. Nichoir spécialement adapté aux mésanges charbonnières, sitelles et moineaux friquets, de redoutable prédateur de la pyrale du buis, de la mineuse du marronnier, de la chenille processionnaire et toutes autres chenilles, vers.

    Indisponible
  • Phéromone contre le ver du poireau

    8,94 €

    Phéromone contre le papillon responsable du ver du poireau (teigne) permet la détection et le controle de la population. Sa durée d'action est de 4 à 6 semaines. Les phéromone s'utilisent avec un piège adapté. La lutte par phéromones est une solution de traitement 100% naturelle.

    En stock
  • Piège à phéromones pour papillons et mouches

    15,00 €

    Luttez contre les papillons et les mouches responsables des vers et des chenilles ravageur des plantations avec ce piège a phéromones (phéromones vendus séparément) universel. Piège à papillon pour une lutte biologique !

    Indisponible
  • Piège à phéromones universel (potager ou arbustes)

    6,90 €

    Piège universel à phéromones (phéromones vendus séparément) pour la protection du potager et des cultures ornementales. Il peut être utilisé pour capturer tous les nuisibles attirés par des phéromones. Préférez les pièges spécifiques quand ils sont proposés, car spécialement étudié pour le ravageur cible et donc plus efficaces. 1 fond collant compris.

    En stock

Le ver du poireau (Acrolepiopsis assectella)

Le ver du poireau est en réalité la larve d’un petit papillon parasite (teigne du poireau). Il affecte les plantes de la famille des liliacées (ail, oignon, échalote, poireaux, etc.) ainsi que certains bulbes d’ornement.

Dès le retour des premières douceurs (avril-mai), les papillons femelles de cette petite noctuelle sortent de leur hivernation et viennent pondre sur l’intérieur des feuilles des alliums. Chaque imago femelle peut pondre une centaine d’œufs, répartis sur une période de 20 jours. Une dizaine de jours après la pondaison, la première génération de larve éclot et se nourrit de la partie verte du poireau en y creusant des galeries. La chenille va miner l’intérieur du fût du poireau et se diriger au cœur de la plante pour continuer son développement. Elle forme ensuite une pupe sur les feuilles pour sa dernière étape larvaire. Une noctuelle adulte naîtra après 10-12 jours de chrysalidation.

Il peut y avoir 2 ou 3 générations d'Acrolepiopsis assectella par année en fonction des conditions climatiques.

Reconnaître, se protéger et lutter contre le ver du poireau

Les poireaux sont des légumes qui ont la vie dure. Nombreuses sont les espèces d’insectes qui en font une affaire personnelle (les mouches de l’oignon, les mineuses, les teignes des poireaux).

Pour reconnaître la présence des vers du poireau sur vos précieuses cultures, il suffit dans un premier temps d’observer les feuilles. Ces dernières s’étiolent et jaunissent, et certaines parties semblent lacérées par les vers. La croissance des poireaux est également ralentie, voire arrêtée. Les galeries creusées par les vers forment de petits trous qui peuvent causer le pourrissement du fût du poireau et rendre sa conservation difficile une fois passée la récolte.

Il est plus facile pour le jardinier de sauver les légumes lorsque les larves sont encore au stade de promeneuses sur les feuilles. Une fois à l’intérieur de la plante, il devient très compliqué de les déloger.

Pour éviter les incidents, vous pouvez prendre des mesures préventives :

  • Les pièges à phéromones : Les mâles de la noctuelle vont se retrouver piégés grâce à l’odeur sexuelle synthétique des femelles réduisant ainsi la reproduction de l’espèce.
  • Le traitement au Bacillus thuringiensis : Bien connus des jardiniers, cette bactérie est à pulvériser de manière préventive ou curative sur les plantes pour détruire les nuisibles comme le ver du poireau.
  • Surveillance manuelle : Pour limiter la propagation, éliminez les vieilles feuilles et détruisez manuellement les pupes visibles.<
  • Rotation des cultures. La rotation permet de diminuer les transmissions de maladies et des nuisibles (rotation possible avec le poireau d’hiver).
  • Le compagnonnage : En mélangeant des plans de légumes qui éloignent la teigne (carottes, tomates, céleri), vous offrez un peu de répit à vos alliacées.
  • Les filets anti-insectes : Très pratiques au moment de la ponte estivale des imagos, les filets protégeront vos poireaux de l’ensemble des ravageurs ailés.
  • Les prédateurs : Certains oiseaux se feront une joie de trouver des papillons nocturnes pour le dîner, encouragez cette lutte biologique.

Pour vous assurer une bonne récolte de poireaux, il est important de préparer et de surveiller vos plantes. Une fois la teigne installée, elle peut faire de véritables ravages. En utilisant quelques méthodes préventives, vous préservez la santé de vos poireaux.