Vers de la cerise

Les vers parasitent souvent le délicieux bonheur des récoltes des cerises. Ces petits asticots blancs rebutants rendent les fruits impropres à la consommation et les font pourrir prématurément. Mais saviez-vous qu’il n’existe pas 1, mais 2 types de vers des cerises dans nos vergers ? Voici quelques conseils et solutions pour vous en protéger.

Traitement vers cerise - Mon Vert Jardin

Les vers des cerises (Rhagoletis cerasi / Drosophila suzukii)

Les jardiniers savent bien que les cerisiers sont sensibles et souvent malmenés par la nature. Entre les oiseaux (gourmands), les maladies, les chenilles, les pucerons (noirs) et les vers, les récoltes sont toujours incertaines.

Il faut cependant noter que les vers des cerises sont en réalité pluriels, car malgré leur ressemblance, ils proviennent de 2 types de mouches différentes :

  • La Rhagoletis cerasi
  • La Drosophila suzukii (drosophile du cerisier)

Malgré leurs petites différences (tailles, types, cycle de vie), le résultat sur la récolte et les moyens de propagation pour ces deux espèces de moucherons sont similaires. En premier lieu, les mouches femelles vont pondre leurs œufs directement sur les fruits (entre mai et juillet). Une dizaine de jours après, les larves vont se nourrir de la pulpe des cerises en faisant un trou discret dans la peau.

Au bout de quelques semaines, lorsque les larves ont fini leur croissance, elles se laissent tomber au sol pour s’enterrer et se transformer en pupe, soit pour passer l’hiver (La Rhagoletis cerasi), soit pour recommencer un nouveau cycle de reproduction (plusieurs cycles par année pour La Drosophila suzukii).

Les dégâts sur les cerisiers sont variables, mais peuvent être très importants lors de périodes orageuses qui favorisent la prolifération des moucherons. La piqûre des femelles à travers la peau de la cerise entraîne un effet de pourrissement précoce du fruit qui devient impropre à la consommation et lui empêche toutes possibilités de conservation.

Lutter biologiquement contre les vers de la cerise

Il existe encore peu de moyens efficaces pour éliminer ces nuisibles et il est difficile de l’éradiquer totalement. Il a été cependant observé que les cerisiers ne sont pas vulnérables à l’attaque des vers de la même manière. Les cerises précoces comme les Noires de Meched, les Summits, les Burlats sont moins sensibles que les cerises tardives telles que certaines Bigarreaux ou que les Cœurs de Pigeons par exemple.

Voici quelques conseils de prévention pour limiter les risques d’attaques des vers des cerises :

  • Binez et nettoyez le sol de vos cerisiers en hiver pour éliminer un maximum de pupes et réduire la population des mouches au prochain printemps.
  • Surveillez la présence d’espèces de plantes odorantes qui attirent les moucherons autour de vos arbres (chèvrefeuilles, épine-vinette, etc.)
  • Récoltez les fruits, même trop mûrs pour ne pas laisser l'opportunité aux vers de continuer leur cycle.

Si malgré tout, vous découvrez la présence de mouches dans vos cerisiers et que vos fruits sont infestés de larves, vous pouvez utiliser des méthodes de lutte directe comme le piégeage (biologique) :

  • Les pièges à glu : les moucherons sont attirés par la couleur et viennent se coller à la structure.
  • Les pièges à phéromones : les mâles de l’espèce des diptères vont être attirés par l’odeur synthétique des femelles en période de reproductions et se piéger, limitant ainsi toute fécondation.

Attention tout de même, les drosophiles du cerisier (La Drosophila suzukii) est une espèce gourmande et invasive qui peut également s’en prendre aux autres fruits à pulpe tels que les fraises, les framboises, les figues, voire même les tomates. Ne leur laissez pas la chance d'envahir vos jardins !