banner

Blog Messages recents

Les différents types de pièges à phéromones
Les différents types de pièges à phéromones
Qui d’entre nous n’a pas été déçu ou interloqué de trouver un ver dans son fruit, ou des caro...
 (0)
Est-ce que la coccinelle est un insecte ?
Est-ce que la coccinelle est un insecte ?
La coccinelle, ou plutôt LES coccinelles font partie des espèces de l’ordre des coléoptères (scar...
 (3)
Les coccinelles pour quoi faire ?
Les coccinelles pour quoi faire ?
Pour l’équilibre des jardins et dans le cadre de la lutte biologique, il faut savoir dissocier les ...
 (5)
Quelle différence entre compost et terreau ?
Quelle différence entre compost et terreau ?
Bien qu’il soit courant de confondre le terreau et le compost, ces supports de culture n’ont rien ...
 (6)
Que faire au jardin en Avril ?
Que faire au jardin en Avril ?
Les semis : Le mois d'avril est une période propice pour les semis. Voici une liste non exhausti...
 (1)

Voir tous les messages

Rechercher du Blog

Est-ce que la coccinelle est un insecte ?

Est-ce que la coccinelle est un insecte ?

 (3)

  Fiches ravageurs

La coccinelle, ou plutôt LES coccinelles font partie des espèces de l’ordre des coléoptères (scarabée, hanneton, charançon, etc.). À ce jour, on dénombre pas moins de 6000 variétés de coccinellidés qui sont réparties à travers les 2 hémisphères de la planète.

D’ailleurs, les coléoptères représentent l’ordre animal où l’on recense le plus grand nombre d’espèces vivantes décrites. Il existerait plus de 387 000 types de coléoptères et l'on estime l’existence de ces insectes à plus de 1,5 million d’espèces dans le monde.

Donc OUI, la coccinelle est un insecte qui partage avec les autres coléoptères, la particularité commune d’avoir des ailes qui se replient sur leur dos et qui forment une sorte de “fourreau” (du grec koleós d’où le nom de "coléoptère" est tiré).

En tant qu’insecte, la coccinelle à plusieurs stades d’évolution bien déterminés dans son cycle de développement :

  • œuf
  • larve
  • nymphe
  • insecte adulte.

Très utiles en lutte biologique et appréciées par les jardiniers, les coccinelles sont capables de pondre jusqu’à 1000 œufs dans leur vie ( qui dure entre 2 et 3 ans).

Son nom “coccinelle” est dérivé du latin “coccinus” qui signifie “écarlate” et qui est dû aux couleurs vives de ses élytres (rouges, jaunes, grises, etc.). La couleur révèle à ses éventuels prédateurs qu’elle fait partie des espèces toxiques (ou au goût amer) grâce à son système aposématique. Cette technique naturelle est une sorte de signal d’avertissement visuel, sonore ou chimique qui sert à prévenir les prédateurs de leur non-comestibilité.

Vous reconnaîtrez les différentes espèces de coccinelles en fonction de leur couleur, de leur taille et du nombre de points qu'elles ont sur le dos. Mais l’espèce endémique et la plus représentative en France et en Europe est la coccinelle Coccinella septempunctata qui est reconnaissable à ses 7 points sur ses élytres et qui fait parti des plus grosses coccinelles (6 à 8 millimètres de longueur). Il existe néanmoins une centaine d’espèces de coccinelle dans l’hexagone, dont certaines sont de parfaites auxiliaires de jardins et d'autres, de puissants nuisibles. 

 (3)