banner

Blog Messages recents

Les différents types de pièges à phéromones
Les différents types de pièges à phéromones
Qui d’entre nous n’a pas été déçu ou interloqué de trouver un ver dans son fruit, ou des caro...
 (0)
Est-ce que la coccinelle est un insecte ?
Est-ce que la coccinelle est un insecte ?
La coccinelle, ou plutôt LES coccinelles font partie des espèces de l’ordre des coléoptères (scar...
 (3)
Les coccinelles pour quoi faire ?
Les coccinelles pour quoi faire ?
Pour l’équilibre des jardins et dans le cadre de la lutte biologique, il faut savoir dissocier les ...
 (5)
Quelle différence entre compost et terreau ?
Quelle différence entre compost et terreau ?
Bien qu’il soit courant de confondre le terreau et le compost, ces supports de culture n’ont rien ...
 (6)
Que faire au jardin en Avril ?
Que faire au jardin en Avril ?
Les semis : Le mois d'avril est une période propice pour les semis. Voici une liste non exhausti...
 (1)

Voir tous les messages

Rechercher du Blog

Les coccinelles pour quoi faire ?

Les coccinelles pour quoi faire ?

 (5)

  Fiches ravageurs

Pour l’équilibre des jardins et dans le cadre de la lutte biologique, il faut savoir dissocier les insectes “nuisibles” à vos plantes et les “insectes auxiliaires” qui sont là pour aider les jardiniers à faire vivre durablement les espaces verts.

Les coccinelles font partie des alliés naturels des jardiniers, car leur présence et leur appétit sont de bons présages dans la lutte passionnée contre les pucerons (qui eux, sont considérés comme nuisibles pour les plantes).

En effet, les coccinelles sont de réelles prédatrices de pucerons, et parfois même de cochenilles, de psylles, d’aleurodes, d'acariens, et de cicadelles et n’ont aucun impact négatif direct sur les plantes sur lesquelles elles s’installent. Elles n’ont également pas d’incidences sur la santé des mammifères (animaux domestiques) ou sur la santé humaine. Elles ne piquent pas, ne sont pas urticantes. Ce sont donc de parfaits alliés de terrain.

En tant qu’insecte se nourrissant de pucerons, la coccinelle est dite aphidiphage et peut consommer quotidiennement plusieurs dizaines de pucerons. Ce sont d’ailleurs les larves des coccinelles qui, en pleine croissance, sont les plus voraces et gourmandes. Comme elles sont dépourvues d’ailes, elles dévorent tout sur leur passage en se déplaçant. Durant les 3 semaines de ce stade de leur évolution, une larve de coccinelle peut manger jusqu’à 9000 pucerons.

De plus, avec leur style écarlate et la bonne réputation qu’elles ont su se faire à travers l’histoire ("bête au bon Dieu"), elles sont de parfaits outils pédagogiques pour expliquer aux enfants l’équilibre fragile de la biodiversité et les sensibiliser aux méthodes durables et biologiques de jardinage.

Mais  faites attention à bien différencier les espèces endémiques et les espèces invasives de coccinelles, car même entre elles, la concurrence est rude.

 (5)