banner

Blog Messages recents

Nichoirs à oiseaux, fonctionnement, modèles et usages
Vous souhaitez installer un nichoir à oiseaux ? Il est important de bien se renseigner sur l’utilit...
 (2)
Mangeoires à oiseaux, fonctionnement, modèles et usages
Vous souhaitez attirer diverses variétés d’oiseaux dans votre jardin et ainsi profiter de leurs cha...
 (3)
Le charançon rouge du palmier
Le charançon rouge du palmier
Le charançon rouge est un insecte originaire d’Indonésie. Il s’est déplacé vers l’ouest et infeste ...
 (4)

Voir tous les messages

Rechercher du Blog

Mangeoires à oiseaux, fonctionnement, modèles et usages

 (3)

  Fiches jardin

Vous souhaitez attirer diverses variétés d’oiseaux dans votre jardin et ainsi profiter de leurs chants étonnants et mélodieux. Vous voulez lutter de manière écologique contre les insectes nuisibles qui envahissent vos arbres et plantation. Vous désirez contribuer à la reproduction et au bien-être de nos amis du ciel. Toutes ses actions peuvent être menées simultanément avec une seule initiative : l’installation d’une ou plusieurs mangeoires à oiseaux. Cependant, pour le succès de votre projet, vous avez besoin de connaitre et suivre certaines règles. Les oiseaux ont leurs codes et leurs habitudes et nous allons faire le point sur les étapes à franchir dans l’installation de votre mangeoire.

Carte d’identité de nos amis du ciel

De la classe des vertébrés, avec un corps recouvert de plumes, l’oiseau a des ailes, des pattes et un bec dépourvu de dents. La majorité d’entre eux vole, excepté l’autruche, et ils sont ovipares. On dénombre plus de 10 000 espèces d’oiseaux.

Il existe les oiseaux granivores (mangeurs de graines), les oiseaux omnivores insectivores (vers, insectes), les échassiers (grenouilles, petits rongeurs), les aquatiques (algues, vase), les rapaces (petits animaux), les charognards (petits animaux morts), les colibris ou oiseaux-mouches (nectar des fleurs).

Leur habitat est varié et dépend du lieu de vie. La majorité des petits oiseaux vivent dans les arbres ou leurs cimes, les autres, près des mers ou des rivières (échassiers, aquatiques), ou encore, dans les grands espaces ou les montagnes pour les rapaces.

De par leur métabolisme qui nécessite beaucoup d’énergie, ils ont tous un seul et même objectif, se nourrir afin de se reproduire.

À quoi sert une mangeoire à oiseaux ?

Une mangeoire à oiseaux va avoir une triple fonction : d’une part, votre plaisir, de l’autre le nourrissage des oiseaux et enfin la régulation des ravageurs.

L’amour des oiseaux commence toujours par l’observation de ceux-ci dans leur milieu naturel. Une mangeoire à oiseaux est un spectacle qui procure bien-être et apaisement et qui vous permettra d’assouvir votre passion au quotidien.

L’hiver est une saison difficile ou le manque de nourriture se fait sentir. L’habitat naturel des oiseaux diminue et les sols gelés ne facilitent pas la recherche de graines et de vers enfouis dans la terre. L’énergie consommée pour y parvenir est considérable. Le nourrissage de ces animaux durant cette période rude diminue le taux de mortalité. Enfin, en fidélisant les oiseaux de votre jardin, ils installeront également leurs nids dans vos arbres et contribueront au bien-être de vos plantations et végétaux en mangeant les insectes nuisibles comme la chenille processionnaire, les pucerons, les charançons, les araignées et la pyrale de buis.

Quels types d’oiseaux vais-je attirer ?

En fonction de votre région, de l’ergonomie de la mangeoire et du type de graines que vous entreposerez, vous amènerez différentes espèces.

Les graines (principalement tournesol) attireront plutôt les mésanges, verdiers, rouges gorges, chardonnerets élégants, pinsons. Le pot de graisse attira les mésanges qui peuvent être bleues, charbonnières, noires, à longues queues, ou huppées, et le pic épeiche.

Si votre jardin le permet, vous pouvez également planter quelques arbustes à baies : aubépine, églantier, if, houx, sureau noir, pour leur offrir leurs fruits d’hivers, des insectes à profusion et la possibilité de se construire leurs nids à l’arrivée du printemps. Les mésanges et Sitelles raffolent des cacahuètes, qui sont riches en calories, vous pouvez en déposer sur la mangeoire pour les attirer. Attention, pas de cacahuètes salées ! Ajoutez également des graines de millet, de blé, de chanvre, d'avoine et de maïs brisé, afin d’élargir votre cercle d’invités (vous pouvez trouver ce mélange dans le commerce). 

Comment placer une mangeoire à oiseaux ?

Les mangeoires doivent être placées à l’abri des vents forts et à un minium de 1 mètre de hauteur pour que les oiseaux puissent se sentir en sécurité. Afin de leur assurer une retraite sûre, l’emplacement doit être attrayant avec des arbres, des buissons et des arbustes à proximité (environ 2 à 3 m). Les mangeoires peuvent être suspendues à une branche, accrochées sur un poteau ou un bord de fenêtre ou plantées dans le sol. Pour que les oiseaux puissent voir venir de loin leurs prédateurs, comme les chats, privilégiez un endroit dégagé.

Si vous désirez installer plusieurs points de nourriture, espacez-les de plusieurs mètres afin d’éviter la propagation de maladie et proposez plusieurs types de mangeoires afin d’attirer plus d’espèces d’oiseaux. Essayer de conserver votre jardin à l’état le plus naturel possible, à savoir, une pelouse pas trop tondue, pas d’engrais ni de pesticides, quelques branches, brindilles ou bois morts afin de préserver les habitudes des oiseaux. Arbustes, buissons et fleurs sauvages contribueront à leur bien-être et à leur survie.

Quand placer sa mangeoire à oiseaux ?

Durant l’hiver, les besoins énergétiques des oiseaux sont plus importants, il est donc recommandé de placer les mangeoires dès les premiers froids. Les mois d’octobre, et novembre sont conseillés mais bien sûr, tout dépend de la région où vous vivez.

Si les températures restent douces, vous pouvez commencer plus tard et à l’inverse, si les premières gelées sont précoces, n’hésitez pas à démarrer l’alimentation plus tôt. Le nourrissage peut continuer jusqu’au printemps (mars, avril) en fonction de la douceur de la saison. Il est déconseillé de nourrir les oiseaux toute l’année, car cela pourrait les rendre dépendants de l’homme et risquerait de retarder les chants nuptiaux des mâles et de ce fait la période de reproduction.

Comment choisir sa mangeoire à oiseaux ?

Votre choix de mangeoire se fera en fonction de l’agencement de votre jardin et du type d’oiseaux que vous souhaitez attirer. Renseignez-vous auprès de professionnels ou sur internet pour connaitre les espèces présentes dans votre région et celles en voie de disparition si vous souhaitez orienter votre accueil vers une race d’oiseau spécifique.

Si vous n’avez pas de préférence particulière et que vous posséder un grand espace vert arboré et riche en végétaux, tout est permis et vous pouvez installer plusieurs postes de nourrissage en variant les modèles. Dans le cas où vous n’avez pas de jardin, il existe des mangeoires murales ou encore des coupes qui peuvent se mettre aux fenêtres et aux balcons.

Vous trouverez des mangeoires pour graines, d’autres pour graisse ou les deux possibilités au sein du même distributeur. Certaines mangeoires sont ergonomiquement conçues pour n’attirer que les petits oiseaux et sont idéales pour un balcon, un jardinet ou une petite terrasse.

Des matières naturelles

  • La mangeoire en bois est à privilégier pour nourrir les oiseaux. Esthétique, naturelle, elle est sans danger pour les oiseaux et résiste aux intempéries et aux parasites. Bien sûr, le bois ne doit pas être traité ou exotique.
  • Privilégiez également les toits prolongés afin de garantir une alimentation au sec.
  • Les mangeoires transparentes en PVC ou plastique sont moins écologiques mais offrent l’avantage de voir ce qui se passe à l’intérieur et sont faciles à laver et à entretenir.

Mangeoires suspendues

  • C’est la mangeoire la plus couramment utilisée dans les jardins. Elle peut s’accrocher sur une branche, sous une terrasse ou un toit. Il existe également des pieds à planter avec des crochets sur lesquels vous pourrez apposer vos mangeoires. Pourvue généralement d’un toit, elle peut avoir un plateau. Elle en libre-service et les oiseaux peuvent venir picorer au gré de leurs envies sur un ou plusieurs postes de nourrissage Elle se fond naturellement dans le paysage et est hors de portée des chats à condition de ne pas l’installer trop près d’une branche.
  • Esthétiquement, elle ressemble souvent à une petite maison qui peut être colorée et décorée ou simplement en laissée en bois brut.
  • Elle peut également avoir seulement un panier d’accueil de nourriture et un petit toit ou ressembler à un kiosque. Il existe énormément de déclinaison de matière et de style en fonction de vos goûts de décoration et de vos préférences. Adaptez votre mangeoire à votre jardin.

Mangeoires silos

  • Le principe du silo est hygiénique et pratique. Les réserves de graines se déversent au fur et à mesure de la consommation des oiseaux qui picorent dans une position naturelle et la nourriture est protégée des intempéries. Adapté aux mélanges de graines, de nombreux oiseaux viendront se régaler et profiter d’une vue dégagée depuis leurs perchoirs.
  • Souvent transparent, il est facile de vérifier le niveau. La mangeoire silo est en général à suspendre à un arbre ou sous un toit dans un endroit calme.
  • Facilement démontable, vous pourrez la nettoyer régulièrement avec de l’eau et du savon.

Mangeoires murales

Elles se fixent sur un mur, un poteau ou un tronc ou même contre un balcon et sont prévues pour accueillir des convives très variés. Il peut y avoir plusieurs compartiments pour entreposer des graines différentes ou des boules de graisse. Certaines ont un toit et ressemblent à des boîtes aux lettres avec une grande ouverture et d’autres sont de simples plateaux. En bois, en fonte, en filet ou en plastique, vous pouvez varier les styles et les couleurs et les adapter à l’architecture de votre bâtiment.

Veillez à bien accrocher solidement votre mangeoire dans un emplacement tranquille, non passant et non exposé au vent et observez vos invités déguster les graines que vous aurez sélectionnées avec soin.

Mangeoires à coupe

Très pratique lorsque l’on n’a pas de jardin mais que l’on souhaite participer malgré tout au nourrissage de nos amis du ciel. Elles se placent sur les rebords de fenêtre ou de balcon et peuvent servir de mangeoire en hiver et d’abreuvoir ou bain en été. Elles peuvent être à ventouse ce qui permet de la mettre directement sur une fenêtre ou à fixer contre vos murs. Il existe différentes matières comme le plastique, le métal et la fonte. Elles n’ont pas de toit et nécessitent un renouvellement régulier de l’alimentation. Si possible, placez-les sous un abri afin de garder les graines au sec. Vous serez ensuite aux premières loges pour admirer vos amis à plume et écouter leurs chants envoutants.

Mangeoires à pied

Elles se plantent ou se posent dans votre jardin dans un coin paisible, non venteux et à l’écart des animaux domestiques. Grâce à ces mangeoires sur pied, les oiseaux sont hors d’atteinte des prédateurs. Véritables restaurants sur pilotis, ce sont de douillettes petites cabanes à ciel ouvert, ou pourvu d’un toit allongé qui protège de l’humidité et de l’eau les denrées. Elles sont également un bon poste d’observation pour les oiseaux qui pourront scruter de loin leurs ennemis. Très esthétiques, elles confèrent à votre jardin beaucoup de charme et d’authenticité.

Astuces et conseils

Entretien

  • Lorsque la fréquentation de la mangeoire est importante, il y a plus de risques de transmission de maladies par le biais des fientes ou du contact direct entre les oiseaux. La nourriture qui stagne trop longtemps au sol ou dans la mangeoire peut devenir un ennemi mortel pour l’oiseau. Pour pallier à ce problème, il faut nettoyer les mangeoires tous les 15 jours avec un peu d’eau chaude savonneuse et une brosse.
  • À chaque remplissage, prenez le temps de retirer les déchets et de brosser la mangeoire. Puis enfin, si vous mettez de l’eau à proximité, pensez à la changer régulièrement.
  • Lavez-vous les mains après chaque manipulation de la mangeoire.

Conseils d’usage

Quand le froid s’installe et dès l’instant où vous avez commencé à proposer de la nourriture aux oiseaux, soyez régulier jusqu’au printemps. Remplissez les mangeoires une fois par jour et vous verrez que les oiseaux prennent vite l’habitude de ce rituel. N’arrêtez pas d’un seul coup, vous risquez de les prendre au dépourvu.

Lorsqu’il gèle, vous pouvez mettre à leur disposition des points d’eau afin qu’ils s’abreuvent régulièrement sans difficultés.

Si votre mangeoire ne rencontre pas le succès escompté, déplacez-la ! Cela veut dire que les oiseaux ne se sentent pas à l’aise à l’endroit où vous l’avez déposé.

Que ce soit pour vous connecter à la nature ou pour pallier le manque de nourriture des oiseaux en hiver, installer une mangeoire dans votre jardin est une action utile et écologique. Votre jardin à plume vous apportera la sérénité, la détente et la satisfaction de contribuer naturellement au cycle de la vie de nos amis chanteurs.

Tous ces avantages ajoutés au plaisir d’écouter leurs chants apaisant et harmonieux ne devraient plus vous faire hésiter. Alors, vous aussi, adoptez votre mangeoire !

 (3)