Blog Messages recents

Que faire en janvier dans son jardin bio  ?
Que faire en janvier dans son jardin bio ?
En janvier, l’hiver est bien arrivé. La nouvelle année commence sur un rythme de bonnes énergies ve...
 (7)
Que faire au jardin en Septembre ?
Que semer en septembre au jardin ? Chou Epinard Laitue Mache Oignons blanc Oig...
 (5)
Que faire au jardin en Juillet ?
Que faire au jardin en Juillet ?
Quand on pense au mois de juillet, on pense automatiquement aux belles journées d’été, aux vacances...
 (2)
Ultrason à pigeon ou ultrason rat, une méthode naturelle de lutte biologique
Ultrason à pigeon ou ultrason rat, une méthode naturelle de lutte biologique
Ultrason à pigeons, ultrason rat, comment ça fonctionne ? Pour éloigner les pigeons de sa maison...
 (4)
5 astuces en jardinage bio
5 astuces en jardinage bio
Les études le montrent : les Français ont la main verte. Près des ¾ de ceux-là déclarent que jardin...
 (3)

Voir tous les messages

Rechercher du Blog

Que faire en janvier dans son jardin bio  ?

Que faire en janvier dans son jardin bio ?

 (8)

  Que faire au jardin ?

En janvier, l’hiver est bien arrivé. La nouvelle année commence sur un rythme de bonnes énergies vertes, et pour les jardiniers, c’est le moment de planifier et de projeter les prochaines récoltes.

Bien que le mois de janvier soit généralement le plus froid de l’année, il est tout de même possible de combler ses appétences à jardiner en cultivant certaines plantes potagères et en amorçant la mise en place des semis de la nouvelle année.

Voici quelques idées et conseils pour organiser, planifier et orienter vos occupations de jardinage au mois de janvier :

  1. les plantations et les semis à réaliser
  2. les travaux de jardins du mois
  3. les maladies et les risques liés au mois de janvier
  4. Les conseils pratiques pour jardiner

Plantes et semis, les bonnes pratiques de janvier

Après un mois de décembre souvent associé au rangement, au nettoyage des outils et à leur stockage, voici venu le temps du renouveau. L’année s’annonce stimulante et chargée, alors pourquoi attendre ?

Il est tout à fait envisageable, pour les amateurs de jardinage impatients, de remettre la main à la terre et de sentir germer ses premières graines entre ses doigts au mois de janvier. Le sol, souvent gelé et durci par le froid, ne permet pas de travailler facilement la terre. Pour contourner ce problème, la plupart des semis de janvier se feront sous abri, voire sous abri chauffé, car des températures trop basses peuvent empêcher certaines semences biologiques de germer correctement. C’est le cas par exemple des cultures de solanacées comme les poivrons, les aubergines, les piments, etc. De la même manière, dans les régions froides, il est inutile de commencer trop tôt l’ensemencement des variétés sensibles, sans quoi, les futures récoltes peuvent être compromises.

Que semer en janvier ?

Sous abri :

Les poireaux d’été (précoces) à 1 cm dans des godets remplis de terreau dans un environnement d’au moins 8 C°. Une fois bien acclimatés ils seront transplantés au printemps ;

Les laitues romaines (sur couche) ou les variétés précoces comme celles de printemps ;

Les navets, les carottes de variétés précoces, les endives, les choux afin de commencer leur germination.

Sous abri chauffé :

Les radis roses, oignons d’été, aubergines, piments, poivrons dans des godets à 1 cm de profondeur ;

Les géraniums et les bégonias qui ont généralement une culture longue.

En extérieur sous voile :

Butter et semer les premières fèves dans un sol riche et frais, plutôt ensoleillé.

Concernant les récoltes :

En janvier, il est encore possible de trouver dans les potagers des choux d’hiver et des choux de Bruxelles, des topinambours, des endives, de la mâche et de la salade frisée, des salsifis, et c'est aussi les dernières récoltes du panais.

Les travaux de jardin du mois de janvier

Le grand secret du jardinage biologique repose sur la planification, alors profitez du mois de janvier pour commencer à dessiner les plans du futur potager, à parcelliser les espaces verts et organiser la rotation des cultures pour agir au mieux sur le pouvoir naturel des écosystèmes présents.

Que faire au jardin au mois de janvier ?

  • Préparez le sol. En dehors des périodes de gel, vous pouvez profiter du mois de janvier pour ameublir le sol et y apporter des amendements de fond pour le potager. Pour cela, utilisez de la fumure organique, des engrais verts, du compostage de surface ou des cendres qui vont enrichir le substrat en potasse.
  • Nettoyez les massifs. Pour les plantes vivaces, vous pouvez profiter de ce temps de latence écologique pour enlever les dernières fleurs et les tiges desséchées pour leur donner de l’espace au printemps.
  • Taillez les arbres fruitiers. En janvier, on peut commencer la grande taille annuelle et l’élagage des arbres fruitiers à pépins comme les pommiers et les poiriers.
  • Mettez en place les protections hivernales. Pour laisser respirer les plantes gélives ou les non rustiques, pour protéger contre la grêle ou le froid, le mois de janvier est un mois où l’on peut encore disposer des voiles d’hivernage ou du paillage organique pour préserver ses plantes.
  • Nettoyez et aérez vos abris. Que ce soit les châssis, les serres ou les tunnels, c’est un moment idéal pour leur nettoyage pour offrir une bonne pénétration du soleil. N'hésitez pas non plus, si les températures le permettent, à aérer ces espaces lors des belles journées ensoleillées.
  • Concevez l'agencement du jardin. Pensez à programmer et préparer vos futures zones de cultures, le calendrier des semis et celui du repiquage pour optimiser votre temps au moment de passer à l’action.
  • Anticipez et préparez vos stocks pour l’année. Faites l’inventaire de ce qu’il vous reste, vérifiez les réserves et projetez-vous sur l’année afin de préparer les commandes.

Les dangers du mois de janvier

En janvier, la nature se repose, tout est calme. Certains mammifères hibernent, alors que les insectes hivernent, les arbres sont en dormance et beaucoup des dangers qui guettent les jardins se sont éteints avec le froid de l’hiver.

Il n’y a pas (ou peu) de maladies cryptogamiques ou de maladies bactériologiques dans les jardins en janvier, mais le froid et le gèle peuvent se transformer en danger pour les quelques végétaux qui ont décidé de rester en activité à cette période.

  • Pensez à contrôler régulièrement les différentes protections mises en place qui servent à prémunir vos plantes d'hiver contre les possibles gelées et les vents dominants.
  • Assurez-vous également que les plantes sous abris résistent au froid et choyez-les si besoin en protégeant leur racine ou en les recouvrant d’un paillage.

Janvier est connu pour être le mois le plus froid de l’année, donc restez vigilant, patient, et préparez le terrain pour les mois de réveil qui vont suivre.

Les conseils jardins pour le mois de janvier :

Que ce soit en biologique, en permaculture ou en jardinage classique, beaucoup de choses peuvent être faites au début de l’année :

Conseils généralistes :

  • Si le temps et le climat sont doux, vous pouvez envisager de planter les arbres et arbustes que vous n’avez pas eu l'occasion de mettre en terre avant l’hiver.
  • En période hors gel, vous pouvez également déplacer vos plantations à feuillage caduc, car leurs végétations sont en arrêt complet et peuvent donc être manipulés sans risque.
  • En janvier, il est encore possible de planter des rosiers à racines nues si le temps n’est pas trop dur. C’est aussi l’occasion de pulvériser de la bouillie bordelaise pour les protéger des maladies cryptogamiques.
  • Lors de fortes gelées, évitez de piétiner votre pelouse qui devient cassante pour ne pas l’abîmer au dégel.

Conseils permacultures :

  • Le mois de janvier est idéal pour bouturer certaines plantes comme : le sureau ; le mûrier ; le saule ; le cassissier ;
  • Plantez des gousses d’ail directement extraites des têtes en les enfouissant dans la terre pour ne laisser dépasser que la pointe ;
  • Faites des semis de pépins de pommes directement dans des godets ;
  • Janvier est une période de récolte pour des plantes sauvages comme les églantiers, la roquette sauvage, la mauve, le nombril de Vénus, le brocoli sauvage, le lamier.
  • Paillez les jeunes arbres et les arbustes pour les protéger du froid.

Conseils pour calendrier lunaire :

Regardez le calendrier lunaire pour jardiner. Même si la végétation est ralentie par l’hiver, certains végétaux ne sont pas en dormance et restent donc sensibles aux énergies lunaires.

pour rappel :

  • Lune montante, idéale pour les plantes où la sève se concentre dans la partie aérienne (feuilles, tiges, etc.), les fruits et les pelouses.
  • Lune descendante, elle profite aux végétaux aux parties enterrées, au repiquage, à l’enracinement des boutures. C’est également une bonne période pour le travail du sol et sa fertilisation.

Si le mois de janvier semble froid dans l’idée, il commence déjà à remplir le cœur des jardiniers. Bon jardinage à vous, 

 (8)