Blog Messages recents

Que faire au jardin en Septembre ?
Que faire au jardin en Septembre ?
Malgré les beaux jours qui continuent, l’été s’achève, et doucement le jardin va entrer dans sa pér...
 (7)
Que faire en aout dans son jardin BIO ?
Que faire en aout dans son jardin BIO ?
Bien que ce soit un moment rattaché aux grandes vacances pour pas mal de Français, les jardinier.e....
 (5)
Pourquoi installer des bains d’oiseaux et des abreuvoirs dans mon jardin ?
Pourquoi installer des bains d’oiseaux et des abreuvoirs dans mon jardin ?
Que ce soit l’hiver ou l’été, les oiseaux ont besoin d’eau comme ressource vitale pour plusieurs r...
 (3)
Que faire en Juillet au jardin BIO ?
Que faire en Juillet au jardin BIO ?
Gourmandes et gourmands préparez-vous, vos assiettes vont se remplir de mille saveurs. Le mois de ...
 (6)
Jardin bio : comment choisir son arrosage automatique ?
Jardin bio : comment choisir son arrosage automatique ?
” Arrosage ”, rien qu’à entendre ce mot, de nombreux jardiniers frémissent. Indispensable, l'apport...
 (3)

Voir tous les messages

Rechercher du Blog

Que faire en mai dans son jardin bio  ?

Que faire en mai dans son jardin bio ?

 (4)

  Que faire au jardin ?

En mai, la nature ouvre ses portes et les jardiniers sont prêts à faire chauffer leurs gants de jardinage. Les oiseaux embellissent l’air de leurs chants mélodieux et le retour de la douceur renforce la biodiversité. Des insectes aux fleurs, le printemps de mai (re)donne un charme naturel au paysage.

Les jardiniers sont sur les startings block, car après la mise en chauffe du mois d’avril, une fois les saints de glace passés (presque) tout devient possible au jardin.

Ami.e.s biologiques, une nouvelle saison va se lancer !

Voici une liste non exhaustive qui forme le plan de cet article sur les activités possibles dans les jardins au mois de mai :

  • les plantations et les semis à réaliser en mai ;
  • les travaux de jardins du mois ;
  • les maladies et les risques du mois de mai ;
  • les conseils pratiques pour jardiner ce début de printemps ;
  • Plantes et semis, les bonnes pratiques du mois de mai.

Plantes et semis, les bonnes pratiques du mois de Mai

"En mai, fais ce qu'il te plait", l'adage populaire résume assez bien les perspectives. En mai, il est (normalement) possible de semer et de planter tout ce que l’on veut consommer en été. Une fois les 11 - 12 - 13 mai terminés (les Saints de glace), le retour du froid ne sera plus qu’un souvenir hivernal.

Cela va dépendre des régions, des années, mais une chose est sûre, continuez de surveiller vos plants fragiles en attendant les possibles dernières gelées. À partir de la mi-mai, les plantations en pleine terre vont pouvoir reprendre plus convenablement.

Que semer au jardin au mois de mai ?

à semer

  • Les cucurbitacées en pleine terre ;
  • Salade en pleine terre et en ligne ;
  • Choux ;
  • Poirées ;
  • Laitues en pleine terre et en ligne ;
  • Navet ;
  • Carotte en pleine terre ;
  • Radis en pleine terre et échelonner tous les 10 jours pour espacer les récoltes ;
  • Haricots à butter ou à semer en pleine terre par groupe de quelques graines ;
  • Maïs à semer au carré ;
  • Petits pois ;

à repiquer

  • Aubergine à repiquer en godet en plein air ;
  • Piment à repiquer en godet et en plein air ;
  • Poivron à repiquer en godet et en plein air ;
  • Tomate à mettre en pleine terre et à tuteurer ;
  • Chou-fleur à semer en pépinière ou bien repiquer les plants semés en avril ;
  • Chicorée frisée à planter en pleine terre ;
  • Scarole ;
  • Pomme de terre à planter en pleine terre et à butter si elle atteint les 15 cm de hauteur ;
  • Panais ;
  • Fraisier (derniers moments de l’année pour en planter) ;
  • Concombre à ne pas planter trop profond pour éviter la pourriture du collet.

Conseils : Pour les tomates, les potirons, les concombres, les aubergines ou les courgettes, il est conseillé de les planter par 3-4 graines et de les protéger sous abris tant qu’il y a un risque de dernière gelée.

Concernant les récoltes au mois de mai :

La saison des semis et des plantations est pleinement lancée, mais la nature réserve déjà quelques surprises. Voici les premières récoltes possibles du mois de mai :

  • Les betteraves, mais attention à les empêcher de dégorger en les cueillant ;
  • Les mini carottes. Pour celles plantées au mois de mars, les premières récoltes peuvent s’envisager.
  • Les navets. Ils poussent très vite et pour garder un goût doux et tendre, préférez les récolter avant de dépasser 5 cm de diamètre.
  • Les fèves donnent leurs premières récoltes ;
  • Les radis de printemps ;
  • Les fraises cultivées sous abris ;
  • Les asperges ;
  • Les oignons d’automne ;
  • La rhubarbe ;
  • Les bettes ;
  • Les épinards ;
  • Les cerises ;

Les travaux de jardin du mois de mai

Mai est certainement le mois le plus chargé de l’année pour les jardiniers. Le retour de la douceur donne un coup de fouet à la nature. En plus de faire des semis, gérer les godets et les plantations en tout genre, il faut aussi commencer à entretenir les jardins pour s’assurer que les espaces verts puissent être dans les meilleures conditions possibles pour la saison à venir. Un mois très agréable, mais très actif pour les jardiniers.

  • Tailler les arbustes de type haie ainsi que les vivaces printanières défleuries, les lilas et les faux cyprès ;
  • Semer les pissenlits, les immortelles et les capucines ou de nombreuses fleurs comme les achillées, les ancolies, belles de nuit, campanules, etc., mais également du gazon pour regarnir les espaces suite aux dégâts de l’hiver ;
  • Planter les tubercules de dahlia, les bulbes de glaïeuls, les bégonias, ainsi que tous les possibles conifères ;
  • Bouturer les lilas, les passiflores, les rhododendrons, les hortensias ;
  • Entretenez les massifs en arrachant les adventices qui commencent (déjà) à faire concurrence à vos plants ;
  • Contrôler le développement des grimpantes et s’assurer de l’état de leurs structures ;
  • Liez les rosiers grimpants ;
  • Pailler les arbustes, les fraisiers, les arbres fruitiers ;
  • Installer des protections à oiseaux pour défendre vos arbres fruitiers sensibles (ex. cerisier) ;
  • Aérer vos abris quand le temps le permet ;
  • Biner le potager afin de faciliter le drainage de l’eau ;
  • Butter les pommes de terre ;
  • Éclaircir les jeunes pousses ;
  • Enrichir le sol avec du compost ou de l’engrais vert ou du Bactériosol ;
  • Ameublir le sol du potager ;

Étourdissant d’activités, le mois de mai est important pour bien réussir le développement des espaces de jardinage. Le retour des pollinisateurs et des auxiliaires de jardins va aider les jardiniers à redonner vie aux plantes en participant à l’activité naturelle de la biodiversité.

Les dangers du mois de mai dans les jardins

Le retour de la vie sauvage dans la nature entraîne également le retour des premières agitations naturelles dans les potagers et dans les massifs ou les vergers.

En plus des gelées à surveiller, il est conseillé de rester vigilant au retour des nuisibles et des maladies cryptogamiques. Voici une petite liste des dangers qui rôdent dans les jardins au mois de mai :

  • Les gelées peuvent mettre vos plants fragiles en difficulté, surveillez les annonces météo et protégez vos plantes au besoin ;
  • Le retour des pucerons élevés par des armées de fourmis. Très actives au début du printemps, vous pouvez mettre en place des techniques de lutte biologique face à ces envahisseuses suceuses de sève et leurs gardiennes ;
  • Les gastéropodes continuent leur conquête (nocturnes) et viennent abîmer les jeunes plants.
  • Les altises peuvent s’en prendre à vos cultures de brassicacées (radis, choux, navets,etc.). Surveillez leur présence.
  • La pourriture grise peut fragiliser certains plants, notamment les fraisiers. N'hésitez pas à les pailler pour les protéger.

Une nouvelle saison de lutte biologique entre en marche. Pensez à surveiller et préparer vos défenses naturelles. Vous pouvez anticiper certains soucis en attirant des insectes auxiliaires avec des abris de type hôtels à insectes et limiter l'utilisation des produits phytosanitaires qui nuisent à l’ensemble de la biodiversité locale.

Les conseils "jardins" pour le mois de mai

Du potager "permaculté" en passant par des espaces verts biologiques, voici quelques conseils et astuces pour vous accompagner dans les jardins en ce mois de mai :

Conseils généralistes pour le mois de mai :

  • Mettre en terre les arbustes et végétaux achetés en conteneurs ou pots ;
  • Planter les vivaces et les plantes annuelles et bisannuelles à partir de la mi-mai pour éviter les dernières gelées ;
  • Couper les fleurs à bulbes au plus court lorsque le feuillage jaunit ;
  • Sectionner les gourmands des rosiers assez courts, car ils peuvent affaiblir la plante et freiner la floraison ;
  • Mettre en place des outils préventifs de lutte biologique (contre le vers des fruits, les carpocapses, les altises, etc.) pour mieux contrôler les risques et cibler les éventuels nuisibles déjà présents ;
  • Palisser en espalier les fruitiers (vignes, etc.) ;
  • Désherber les rangs dans le potager pour éviter que les adventices viennent faire concurrence à vos semis ;

Conseils permacultures pour le mois de mai :

  • Creuser des cuvettes autour des arbres plantés pour améliorer l’arrosage et le prolonger ;
  • Améliorer le bon développement des plantes en les arrosant avec du purin d’ortie de prêle ou de consoude ;
  • Transformer les tontes de gazon en mulch après un séchage de 24 à 48 h. Il est également possible d’en étaler au pied des haies sur une couche de 3 cm, pour les empêcher de fermenter ;
  • Brasser et mélanger le compost ;
  • Planter des œillets d’Inde entre les pieds de tomates pour y faire une association bénéfique ;
  • Semer des mélanges de prairies pour améliorer la biodiversité près de vos espaces de culture ;

Conseils pour le calendrier lunaire :

La nature est maintenant en activité dynamique. Les effets de la lune et de ses influents sur la végétation vont être particulièrement riches en ce mois de mai. Selon le calendrier lunaire, il y a des périodes propices pour les racines, les fruits, les feuilles et les fleurs.

Pour rappel :

  • Une lune montante est utile aux plantes qui ont la sève qui se concentre dans les parties aériennes comme les tiges, les feuilles, mais également les fruits et même la pelouse.
  • Une lune descendante est favorable aux végétaux qui ont des parties enterrées ou pour les travaux de repiquage et l’enracinement des boutures. C'est une période idéale pour le travail du sol et pour les activités liées à la fertilisation.

Sans demi-mesures, le printemps revient en force au mois de mai.

Le grand retour de la vie au jardin commence et les petits plaisirs se mesurent à la beauté de la nature qui fleurit.

Bien que ce mois soit décisif pour les potagers, les jardiniers savent l'apprécier et se délectent de cette demi-saison qui n’a d’égal par sa douceur que dans la beauté que nous propose le spectacle de la nature. Bon jardinage à tous !

 (4)