Blog Messages recents

Que faire en Juillet au jardin BIO ?
Que faire en Juillet au jardin BIO ?
Gourmandes et gourmands préparez-vous, vos assiettes vont se remplir de mille saveurs. Le mois de ...
 (5)
Jardin bio : comment choisir son arrosage automatique ?
Jardin bio : comment choisir son arrosage automatique ?
” Arrosage ”, rien qu’à entendre ce mot, de nombreux jardiniers frémissent. Indispensable, l'apport...
 (2)
Que faire en juin dans son jardin bio  ?
Que faire en juin dans son jardin bio ?
Le mois de juin est là et déjà prêt à nous dévoiler tous ses secrets et sa nature luxuriante ! Les ...
 (2)
Oyas ou ollas, quelles sont les vertus de l’irrigation par jarre ?
Oyas ou ollas, quelles sont les vertus de l’irrigation par jarre ?
L’irrigation par jarre  est une technique d’irrigation vieille de plus de 2000 ans. Autrement appe...
 (6)
Que faire en mai dans son jardin bio  ?
Que faire en mai dans son jardin bio ?
En mai, la nature ouvre ses portes et les jardiniers sont prêts à faire chauffer leurs gants de jar...
 (4)

Voir tous les messages

Rechercher du Blog

Que faire en mars dans son jardin bio ?

Que faire en mars dans son jardin bio ?

 (4)

  Que faire au jardin ?

Bienvenue en mars ! Si le climat est aussi hésitant, c’est que le printemps semble vouloir voler la place de l’hiver. Jardinier.e.s, il est temps pour vous de commencer à relever les manches, car la nature se réveille. Avec les giboulées aux aguets, pas de précipitations, mais échauffez-vous les gants et aiguisez vos outils, car les activités reprennent vie dans les jardins bio.

Voici une liste non exhaustive des activités qu’il est possible d’envisager à mettre en place dans les jardins au mois de mars :

les plantations et les semis à réaliser en mars ;

les travaux de jardins du mois ;

les maladies et les risques liés au mois de mars ;

les conseils pratiques pour jardiner

Plantes et semis, les bonnes pratiques de mars

Bien que le printemps décide de se lancer officiellement en ce mois de mars, la sagesse du jardinier veut que la prudence reste de mise ! Car rien ne sert de se précipiter tant que le climat est indécis. Les premières douceurs discrètes des températures cachent encore parfois quelques gelées matinales et l’apparition progressive du soleil commence doucement à réchauffer les sols. Préparez-vous, la saison du jardinage va bientôt débuter.

Retour du printemps oblige, la saison des semis va s'accélérer. Que ce soit sous châssis, sous abris ou en pleine terre, de nouvelles variétés de plantes peuvent entrer dans la danse des plantations en ce mois de mars ! Attention toutefois, car en ce début d’année, d’une région à une autre, les températures peuvent être très variables. Adaptez vos activités !

Que semer au mois de mars ?

Sous abri :

  • Les carottes et quelques autres légumes à culture hâtive ;
  • Les épinards ;
  • Les navets ;
  • Les radis ;
  • Certaines laitues de printemps ;
  • Des variétés de choux tels que les brocolis, les choux-fleurs, les choux-raves ou les choux pommés

Sous abri chauffé :

  • Les céleris raves et les céleris branches ;
  • Certains légumes méditerranéens tels que les poivrons et les piments ;
  • Des variétés de tomates (précoces) ;
  • Les aubergines ;
  • La roquette ;
  • Le persil ;
  • En pleine terre :
  • Les betteraves ;
  • Les poireaux ;
  • Les salsifis ;
  • Les pois et les fèves ;
  • l’ail rose ;

Contre les risques de gelées, envisagez de maintenir les voiles de forçage qui permettent de garder quelques degrés supplémentaires, surtout la nuit. Tout en restant vigilant, n'hésitez pas toutefois à profiter des belles journées ensoleillées pour dévoiler les tunnels et aérer les plantes sous abris pour les laisser respirer et éviter les effets de condensation.

Concernant les récoltes de mars :

  • Le glas de la fin de l’hiver va sonner, mais quelques plantes continuent d’égayer les assiettes malgré tout. Profitez encore de ce mois de mars pour récolter :
  • Les chicorées blondes ;
  • Les choux-fleurs d’hiver, choux frisés et brocoli ;
  • La mâche ;
  • Les poireaux ;
  • Certaines variétés de radis (misato, fluo, gaudry, etc.) ;
  • Le cresson ;
  • Les topinambours ;
  • Les bettes 

Les travaux de jardin du mois de mars

Maintenant que les parcelles du jardin sont dessinées dans votre esprit et que le soleil commence à montrer le bout de ses rayons, il est temps d’organiser votre planning pour démarrer les travaux dans vos espaces verts. Des massifs d’ornement aux vergers en passant par les potagers bio, les activités extérieures ne manqueront pas au mois de mars. Voici quelques travaux de jardin pour pouvoir bien accueillir le printemps :

Que faire au jardin au mois de mars ?

  • Le bêchage. Moment important en ce début de printemps. Il faut nettoyer et préparer les massifs et les espaces de cultures pour l'arrivée des futures plantations. Bêcher permet d’aérer la terre et améliorer son drainage tout en retournant le sol avec les adventices.
  • Le bouturage et le marcottage. Le mois de mars est idéal pour diviser et bouturer de nombreuses plantes : figuiers, cassissiers, groseilliers, buis, bégonia, lierre, etc. Avant le réveil actif de la nature, pensez également à multiplier vos plants et vos plantes vivaces.
  • Planter. Que ce soit la pelouse ou les arbustes à petits fruits tels que les groseilliers, cassissiers, framboisiers, etc., mars est le moment parfait pour leur plantation. Il est également possible de planter des rosiers à racines nues, et des arbustes à feuilles caduques et certains bulbes à floraison estivale et automnale.
  • Tailler. Rosiers ou glycine, haie ou arbres à pépins (pommiers, poiriers, etc.), il est temps de terminer la période de taille avant le sursaut de la nature et le ruissellement de la sève printanière. Mars est également le dernier moment pour tailler les vignes
  • Nourrir le sol. Moment parfait pour intégrer de l’engrais biologique, des engrais verts, du compost ou de la fumure dans le sol.
  • Protéger. Vos arbres et votre futur jardin vont avoir besoin d’un petit nettoyage de printemps. La bouillie bordelaise peut être pulvérisée pour protéger vos arbres contre certains parasites (attention toutefois à bien respecter les doses). N'hésitez pas non plus à brûler vos dernières tailles pour faire disparaître les éventuels parasites ou les maladies qui auraient pu s'y loger ou résister à l’hiver.

Il est difficile de s’ennuyer dans les jardins avec cette effervescence naturelle et cette préparation des espaces verts. Bien que les dernières gelées puissent encore freiner certaines ardeurs des jardiniers, la mise en route et la préparation du jardin laissent place à une douce impatience printanière.

Les dangers du mois de mars

Bien que la fin de l’hiver permette un renouveau dans les jardins et que la majorité des nuisibles et des maladies soient encore absents des jardins biologiques, les premières menaces émergent.

Le temps humide et souvent pluvieux qui se mélange aux douces éclaircies du soleil fait la part belle aux gastéropodes. Limaces et escargots vont en effet commencer à faire leur grand retour dès que les températures se stabiliseront au-delà des 5 °C. Pour limiter les dégâts, n'hésitez pas à y installer des pièges biologiques ou des répulsifs naturels près de vos jeunes plants.

Les conseils jardins pour le mois de mars

Que ce soit un jardin bio, un jardin en permaculture ou un jardin raisonné, voici quelques petits conseils pour ce fabuleux mois de mars :

Conseils généralistes :

  • Dans certaines régions, il est conseillé d’entamer les semis seulement vers la mi-mars ou la 3e semaine de mars pour réduire les risques liés aux dégâts du gel. N'hésitez pas à prévoir des protections (châssis, tunnels, etc.) pour faciliter la levée des plantes et des semis dans les régions sensibles.
  • Préférez travailler le sol avec une grelinette plutôt qu’une bêche ce qui permet de l’ameublir sans le retourner et maintenir l’équilibre fragile de la biodiversité du sol ;
  • La plantation de pommes de terre (germées) peut être envisagée à partir de la mi-mars, au plus tôt, restez patient ;
  • Planter des fleurs comme les capucines (comestibles) au mois de mars permet d’attirer très rapidement des auxiliaires de jardin et des pollinisateurs dans le potager. Idéal pour mettre en place des méthodes de lutte biologique.

Conseils permacultures :

  • En enrichissant votre sol d’un compost bien mûr au mois de mars, vous améliorez la structure du sol de manière durable tout en renforçant la capacité de rétention d’eau de la terre ;
  • Astuces pour la plantation de tomates précoces au mois de mars. Placer des pieds d’œillets d’Inde ou de basilic près de vos plants de tomates pour les protéger à terme contre les nématodes et le mildiou ;
  • Pour relancer l’activité biologique d’un sol, vous pouvez utiliser du bois raméal fragmenté comme couche de mulch ;
  • Écarter et enlever le mulch ou le paillage quelque temps pour laisser le sol se réchauffer aux premiers rayons de soleil et permettre aux semis de lever ;

Conseils pour calendrier lunaire :

Malgré la dormance de la nature en hiver, la lune et ses effets influent sur la végétation.

Pour rappel :

  • Une lune montante est utile aux plantes qui ont la sève qui se concentre dans les parties aériennes comme les tiges, les feuilles, mais également les fruits et même la pelouse.
  • Une lune descendante est favorable aux végétaux qui ont des parties enterrées ou pour les travaux de repiquage et l’enracinement des boutures. C'est une période idéale pour le travail du sol et pour les activités liées à la fertilisation.

« En mars, quand le merle a sifflé, l'hiver s'en est allé », voici une citation qui va réjouir les jardiniers impatients. Il suffit de tendre l’oreille et de préparer ses outils, mais méfiez-vous tout de même des dernières gelées qui peuvent encore surprendre vos jeunes pousses ! Aux portes du printemps, les cœurs des jardiniers sont haletants. 

 (4)