Que faire en mars au jardin

  • 0

Non, il n'y a pas que le mois de mai qui soit joli! Le mois de mars a aussi énormément de charme, car il marque la sortie de la rudesse hivernale, synonyme de froid intense, et de gel, autant de péripéties atmosphériques que la bonne terre n'aime pas endurer. Enfin elle va pouvoir commencer à respirer à nouveau et elle va offrir aux plantations qu'elle va accueillir un formidable terrain d'épanouissement fertile. Faites cependant attention car mars est aussi synonyme de giboulées qui peuvent provoquer de forts épisodes de pluie, de grésil et même de grêle. On entame juste une phase de préparation progressive de notre jardin. Le printemps pointe son nez, mais il n'est pas encore arrivé.

"Malgré le mauvais temps, mars prépare en secret le printemps"

La première opération qui fait du bien au moral va être de retirer les protections installées pour lutter contre les rigueurs hivernales. Méfiance toutefois, car s'il fait encore très froid, mieux vaudra d'abord aérer les tunnels et les châssis en les couvrant de papiers bulle. Dès les premiers rayons de soleil, vous pourrez sortir les potées de plantes 
fragiles comme l'estragon, ou la verveine-citronnelle. Il est essentiel de surveiller le calendrier lunaire et de ne jamais jardiner quand la lune est soit à son apogée, soit à son périgée.

Le potager

Semer

Pratiquer la rotation des cultures, ce qui vous fera des économies en fertilisants, et minimiser les attaques d'insectes.
Semer en petites quantités tous les 15 jours: les navets de Croissy, les radis, les laitues, les carottes, la roquette, la chicorée, la fève, la betterave rouge, le céleri, l'oignon rouge et le poireau. Une astuce consiste à semer des capucines près des laitues, car elles attireront les pucerons et les laitues resteront sauves.
Semer les betteraves auprès des crosnes, ainsi ils profiteront de l'ombre bienfaisante du feuillage de la betterave.
Semer sous abri, les choux fleurs, choux de Bruxelles, concombres, cornichons, et pastèques.
Semer en pleine terre les tomates, radis rave, navets de printemps, panais, scorsonères.
Ouvrez vos tunnels ou châssis le jour, fermez-les la nuit.

Planter

Planter les pommes de terre nouvelles le germe vers le haut, les carottes, la laitue, les asperges, les petits pois, les artichauts, les radis et la rhubarbe. .
Planter du thym en même temps que les épinards, car il éloignera les limaces.
Planter l'ail rose, l'oignon et l'échalote.
Repiquer les chicorées, frisées, scaroles.
Repiquer les premières tomates à l'abri.

Composter

Pour éviter la mouche des semis, utiliser plutôt du compost mûr que du fumier frais. De même, travailler le sol juste avant le semis et le recouvrir d'un voile de forçage. Enfin, semer par beau temps, et arroser avec une dilution de purin d'ortie.

Récolter

Récolter les premiers radis, salades, poireaux, choux, brocolis, oseille, mâche, endive, épinards, betterave.
Récolter les premières plantes aromatiques : persil, ciboulette, menthe,..

Le verger

Planter

Planter les arbustes à petits fruits rouges: groseilliers, framboisiers et cassissiers.
Planter les abricotiers, actinides, agrumes, amandier, censitaires,  cerisiers, figuiers, groseilles à grappes, kakis noisetiers, pêchers et tous les arbres fruitiers à feuillage caduc.
Planter un sureau, c'est l'arbre providentiel des insectes auxiliaires. Il se multiple très simplement par bouture.
Attendre que le risque de gelée ait bien disparu pour greffer en fente les cerisiers. 
Ne surtout pas oublier d'appliquer de la bouillie bordelaise au pied des arbres afin d'en éloigner les parasites (cloque du pêcher ou mildiou).

Tailler

Tailler la vigne avant la fin du mois.
Tailler les poiriers et pommiers.

Terminer les tailles d’entretien des pommiers et poiriers qui n’ont pas encore fait de fleurs.

Tailler le figuier, le citronnier, l’olivier ou le grenadier dans les régions au climat doux.

Pailler avec une couche de compost les plantes à petits fruits : groseilliers, framboisiers, cassissiers.

Planter les fraisiers en godets.

Désherber les fraisiers. Pour ce faire, recouvrir le sol d’aiguilles de pin par exemple pour protéger et conserver l’humidité des fraisiers.

Assainir les arbres en blanchissant les troncs. 

Le jardin d'ornement

Au niveau du jardin d’ornement et des massifs de fleurs, le changement naturel commence à se voir avec la pousse des fleurs de saison: c'est le temps béni des primevères, amélanchiers, cognassiers du Japon, prunus, mimosas, et des forsythias jaunes.
Plusieurs étapes s'imposent: d'abord nettoyer les massifs, retirer les tiges sèches, arracher les premières mauvaises herbes, puis ameublir la terre des massifs, sans la retourner profondément, émiettez les mottes, ajouter du compost au pied des iris et des pivoines, enfin, nourrir les vivaces et les planter s'il n'y en a pas suffisamment, de même que les bulbes à floraison estivale et automnale. Sans oublier de passer le scarificateur pour éliminer la mousse du gazon.

Semer

Ne semer les fleurs annuelles, que sous un voile de protection: pavots, bleuets, nigelles soucis, pétunias, verveines, sauges, oeillet d'Inde, cosmos...
Semer un engrais vert (luzerne, moutarde blanche, phacélie…), qui protégera le sol puis apportera de la matière organique lors de l'enfouissement.
Une astuce consiste à semer de la ciboulette auprès des rosiers ce qui évitera les attaques de rouille.

Planter

Planter les vivaces en godets et les bulbes à floraison estivale (bégonia, glaïeul, dahlia…) sauf les iris et tout ce qui pousse en massifs.
Bouturer les roses trémières, les euphorbes persistantes, les hydrangéas, les sureaux, les cassis, les cognassiers.
Mettre en végétation les bulbes et tubercules des espèces à floraison estivale, pour une floraison plus précoce (begonias, dalhias).
Repiquer en pleine terre les boutures de bois sec réalisées à la fin de l'automne.
Repiquer les plants provenant des semis faits en pépinière à l'automne.
Planter les arbustes caduques à racines nues, et les arbustes persistants en motte.
Planter les arbres et les arbustes à feuillage persistant.
Planter les rhododendrons, les hortensias et les azalées.
Planter la pelouse, la rénover ou la fertiliser

Tailler

"Taille tôt, taille tard, taille toujours en mars", dit le dicton. Il faut donc s'y mettre: 

Tailler le camélia défleuri, l'hibiscus, le buddleia, la glycine. 
Tailler les charmes blancs, desmodium, jasmin de Virginie, et renouées.
Tailler les santolines, romarins, et hortensias.
Tailler les arbustes à floraison estivale : hibiscus, buddleia, rosiers, glycine, chèvrefeuille…
Tailler les haies, en privilégiant une base plus large et en taillant de moitié les nouveaux rameaux. Couper tous les rameaux morts, les plus âgés (dont l'écorce est grise), les malades et ceux qui déséquilibrent le port naturel de l’arbre. Procéder au point le plus bas.
Tailler les arbustes caduques qui comptent moins de 4 branches, à 20 cm du sol.
Tailler les arbustes persistants à la moitié de la longueur des rameaux 
Tailler les rosiers et la glycine. Dégager le cœur du rosier afin d'en éloigner les maladies et les insectes. Supprimer les branches qui se croisent. Couper toujours au-dessus d’un œil extérieur, c'est à dire du bourgeon du futur rameau. Ne pas hésiter à couper court pour que le rosier reparte bien: un rosier vigoureux devant être taillé plus bas qu'un rosier en moins bonne forme. 
Les arbres qui ont un bois décoratif peuvent être taillés à cette époque : tilleuls, saules, cornouillers, leycesteria, ronces blanches.
Pincer les boutures de géraniums bien enracinées.
Tailler les penstémons, sauges, buddleias, viornes, camélias, caryoptéris, lauriers rose et tin, spirées d'été, abélias, abutilons, érables, berbéris, cistes, coluteas, hamamélis, millepertuis, houx, lantanas, osmanthus, saules, sambucus.

Bouturer

Clarkia, pied d’alouette, pois de senteur, houblon...
Diviser par œilletonnage les artichauts.
Marcotter et greffer la vigne.

Protéger

Se protéger impérativement d'un masque, de bottes et de gants. En cas de temps venteux, ne pas utiliser de traitement afin d'éviter les déplacements.
Mélanger les pommes de terre et les aubergines avec les haricots, du lin ou des soucis pour que les doryphores soient olfactivement perdus.

Nourrir

Mettre un engrais azoté au pied des arbres et arbustes, et des engrais spécifiques aux fraisiers, conifères et plantes de terre de bruyère.
Arroser davantage toutes les plantes qui ont hiverné sous abri et les nourrir.
Arroser abondamment les plantes qui aiment la terre acide: les Pieris, les rhododendrons et azalées, les skimmias et les pieds de myrtilles.
Traiter les lauriers avec de la bouillie bordelaise, pour combattre la bactériose.
Mars signe aussi le retour des limaces et des escargots. Les éliminer avec des cordons de coquille d'oeufs broyées, à renouveler après chaque pluie, ou des pièges à bière à relever tous les matins, ou encore des feutres anti-limaces à dérouler autour des jeunes plantations.

Quels outils faut-il avoir dans un jardin digne de ce nom?

La bêche

Elle sert à bien retourner le terrain, l'aérer et à éliminer les mauvaises herbes. Elle est également utile pour creuser les trous servant à la plantation. Mieux vaut choisir une bêche qui a un rebord permettant d'appuyer dessus pour une utilisation plus aisée.

La binette

Elle sert à l'arrachage des mauvaises herbes, à ameublir et à sarcler la terre. Elle est aussi utile pour émietter les petites mottes de terre en une fine couche avant les semis.

La fourche-bêche

Elle est dotée de quatre dents qui lui permettent de remplacer la bêche quand la terre est argileuse. Elle permet d'émietter les mottes de terre, d'éliminer les gros cailloux et les racines des mauvaises herbes.

Le plantoir

Il sert à repiquer des plants de légumes transplantés d'une pépinière jusqu'à leur emplacement de plantation. Il est également utile pour borner le plant (l'entourer de terre).

Le plantoir à bulbes

Il sert à réaliser des trous à la bonne profondeur et du bon diamètre pour la plantation des bulbes.

Le râteau

Il sert à éliminer de la terre les petits cailloux et les débris végétaux. Il est également utile pour plomber la terre après les semis.

La serfouette

Elle sert à sarcler, à ameublir, aérer et nettoyer la terre. Elle est également utile pour tracer les lignes de semis.

Le transplantoir

Elle sert à arracher des plants sans abîmer les racines et à creuser des petits trous pour les planter.

La lutte BIO

  • Placer les pièges contre les guêpes
  • Granulés contre les limaces
  • Pièges à glu mouche de la carotte
  • Pièges à glu mouches de fruits
  • Pièges à glu contre les thrips
  • Pièges à glu contre les mouches de l'olive
  • Pièges à chenilles processionniares
  • Phéromones contre le charançon rouge
  • Phéromones contre la cochenille farineuse
  • Nématodes contre les limaces
  • Nématodes contre les vers blancs
  • Nématodes contre les mouches des terreaux
  • Nématodes contre le charançon rouge du palmier
  • Nématodes contre les acariens
  • Placer les nichoirs

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire