A l'approche de l'hiver, protégez vos plantes du gel

  • 0

Le plaisir de jardiner est inexplicable. Véritable passion ou petit loisir, rien n'enlève au charme et à la satisfaction d'obtenir après quelques plantations et recherches décoratives, ce résultat éblouissant qui illumine et créé une ambiance toute particulière au sein de notre espace extérieur. Il est entendu que, perdre la totalité de son travail durant l'hiver, n'est pas acceptable.

En effet, les beaux jours se terminent, il se fait ressentir dans le fond de l'air comme une brise glacée qui amène avec elle le climat hivernal tant redouté. Lorsque nous avons à coeur de posséder et de préserver un jardin fleuri, où la verdure règne en grande reine, certaines dispositions sont à prendre avant d'être enseveli sous les températures négatives. Même si certaines de nos plantes sont tout à fait aptes à affronter le froid, d'autres ont besoin d'un regard bienveillant à leur égard.

Quelles sont les plantes à couvrir ?

Première étape avant de débuter la mise en place des équipements qui viseront à protéger vos plantes, identifier celles qui demandent une attention toute particulière. Soyez alors attentif aux caractéristiques vitales de votre végétation globale. Selon les types de plantes, ces dernières sont plus ou moins fragiles ou au contraire, plus résistantes que ce que l'on croit.

On les appelle plus communément les plantes frileuses, il s'agit des plantes qui craignent fortement les aléas de la saison froide. En effet, ces dernières demandent une surveillance beaucoup plus poussée, on parle ici des géraniums, hibiscus, fuchsias, agrumes, phoenix, et autres plantes méditerranéennes qui n'ont pas pour habitude ce genre de climat. Viennent ensuite les plantes non-rustiques (les dahlias, les glaïeuls, les cannas, ....), les vivaces au seuil de rusticité plus ou moins faible, et les arbustes à feuillage persistant auront aussi besoin d'un petit coup de pouce pour survivre à l'hiver, et revenir, à la belle saison, plus beaux que jamais.

Pour éviter ce genre de désagrément, il serait bon d'opter pour des plantes rustiques, non-gélives, qui ne craignent ni le froid, ni le gel, ni (a contrario) les fortes chaleurs. Mais la variété étant la clé d'un jardin éclatant, il est normal de se laisser tenter vers de multiples sortes de plantes et de fleurs.

Le mois d'octobre et de novembre arrivant à grand pas, vous ne savez pas par où commencer ? Vous hésitez entre tel ou tel produit pour vos plantes ? Entre toiles d'hivernage, nappes de protection et autres résistances électriques, découvrez toutes les possibilités qui s'offrent à vous.

Comment protéger ses plantes du gel ?

Au moment où le mercure de votre thermomètre penchera fortement en faveur du fameux 0 °C, et en fonction de votre région d'habitation, des dispositions seront à prendre au plus vite. Les plantes fragiles ne doivent pas souffrir de ce temps frigorifique. Voici donc les solutions envisageables qui dépendront du contenu de votre jardin.

Pour les personnes disposant de ces pièces, il peut être intéressant de déterrer certaines plantes (ou non, si elles sont en pot) afin de les abriter au sein de votre cabanon, de votre garage, voire de votre véranda si vous en avez la possibilité. Cela les protégera efficacement de la météo sans éviter de les étouffer avec des protections non-adaptées à leurs besoins.

Lorsque cette option n'est malheureusement pas envisageable, d'autres solutions permettent une préservation totale par le simple fait de recouvrir ces dernières. Les plantes étant dans un état de repos végétatif, les recouvrir permet de les retrouver au printemps dans les meilleures conditions. Concernant les arbustes enterrés dans votre jardin, de façon traditionnelle, le premier réflexe serait de les recouvrir d'un matelas de paille ou tout autre paillage végétal tels que des écorces de pin, des feuilles mortes, ou autres matières permettant de protéger les racines du gel.

Cependant, pour une protection optimale, et une pointe de modernisme, il est conseillé d'opter pour des nappes de protection qui seront très efficaces quant aux gelées hivernales, et le seront tout autant pour la neige, la pluie, et d'autres perturbations climatiques. Ces nappes devront, bien évidemment, être correctement placées (la manoeuvre étant très simple) pour ne pas s'envoler au moindre coup de vent.

Autre solution innovatrice : les résistances électriques. Preuve d'innovation et d'une technologie en constante évolution, cette alternative se veut être performante et plus qu'efficace pour garder l'ensemble de vos plantes au chaud. Mais, pour ceux qui opteraient davantage pour la simplicité et les économies en matière de consommation d'énergies, les voiles d'hivernage s'avèrent parfaitement conçus, et connaissent un succès indéniable.

Le voile d'hivernage, qu'est-ce que c'est ?

Confectionné en polypropylène, tissu très léger perméable à l'air et à l'eau, l'environnement naturel (c'est-à-dire la pluie, le vent, le soleil, ...) reste une priorité dans ce cas, sans pour autant laisser une exposition complète aux conditions hivernales. Très facile d'utilisation et à prix on ne peut plus accessible, ce voile se découpe, se place et se retire très facilement, pouvant ainsi assurer un soin exemplaire à tous types de plantes, grandes ou petites.

Cette housse de couleur claire n'a pas adopté cette teinte innocemment. Ce coloris presque blanc laisse passer la lumière du jour sans pour autant trop emmagasiner la chaleur au risque de surchauffer la plante durant les journées ensoleillées, et souffrir d'un choc thermique si une gelée nocturne inattendue intervient.

L'utilisation de cette toile est préconisée dès les premières gelées matinales pour les cultures sensibles, mais aussi pour les sujets très fragiles. Pour une isolation optimale, la toile ne doit pas toucher le feuillage. Il sera donc nécessaire de mettre en "sous-couche", du grillage ou d'autres morceaux de bois qui serviront de structure sur laquelle reposera la housse. Ce voile d'hivernage peut aussi être utilisé au printemps, période où les fleurs et autres plantes renaissent de ce douloureux hiver, pour mettre en sûreté les premières floraisons.

Attention, selon les régions et les conditions hivernales, ce voile n'offrira pas de protection suffisamment forte aux plantes gélives, pour lesquelles il serait préférable d'être à l'abri des intempéries.

Maintenant que votre jardin est paré à accueillir le froid comme il se doit, que vos plantes sont toutes emmaillotées de la meilleure façon qu'il soit, il est temps de profiter des bienfaits, des joies, et du renouveau qu'amène avec lui, l'hiver.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire