Les semences de juin

  • 0

Le mois de juin est actif pour le jardinier. Semis, repiquages et récoltes, autant de choses à s'occuper pour avoir de belles fleurs et de bon légumes. Les rayons du soleil s'intensifient et la chaleur augmente. C'est une agréable nouvelle, mais elle annonce l'intensification des arrosages. Les plantes en pleine croissance, ont besoin de beaucoup d'eau et d'entretien :

  • Arrosez le soir, lorsque le soleil est bas, la fraîcheur de la nuit aidera les plantes à se revigorer. C'est aussi beaucoup plus économique en eau, car en plein soleil, une bonne partie s'évapore.
  • Désherbez minutieusement, pour donner le privilège à vos cultures. En place, les mauvaises herbes se rueront sur l'eau, tout autant que sur l'engrais … privant dans le même temps les autres plants de leur bénéfices.
  • Binez régulièrement pour ameublir la terre et optimiser son irrigation.

En juin, il est encore temps de semer

Myosotis, pensées, œillets de poètes, lupins, primevères et beaucoup de mélanges, viendront égayer votre jardin tout au long de la saison.
Coté potager, préparez vos graines et mettez en terre :

  • Les aromatiques: basilic, thym, estragon, romarin... Mais aussi les choux de chine, cabus et milan
Dans un sol drainé et riche, exposé au soleil. Arrosez fréquemment au pied, sans que l'eau ne stagne. Ne semez pas en dessous de 15°C et espacez les plants de 50cm environ. Si vous le pouvez, démarrez ces cultures sous serre, en godet. Profitez des aromatiques des que leur taille le permet, les choux seront prêt en deux mois.

  • La carotte
Cette racine est délicate, préparez vos sols pour qu'ils soient meubles. La carotte doit pouvoir y prendre sa forme sans rencontrer d'obstacles. Semez en ligne, une graine tous les centimètres à peu près. En deux semaines, vous devriez voir les premières feuilles. Lorsqu'elles atteignent 5 cm, vous pouvez éclaircir et jeter l’excédant. Laissez de la place, les carottes restantes en auront besoin pour augmenter leur diamètre. 
C'est aux environs d' octobre qu'intervient la récolte. Tenez fermement la base des feuilles, pour extraire la racine du sol.

  • La betterave
Sa culture est plutôt facile, elle aime les sols légers et ensoleillés. Semer en place, 2 ou 3 graines tous les 25cm. Arrosez en pluie et surveillez la levée, environ 10 jours plus tard. Eclairsissez dès que possible et garantissez un apport fertilisant de type fumier. La betterave craint la sécheresse qui la fera durcir, maintenez donc l'humidité. Récoltez fin août et de manière échelonnée en fonction des besoins.

  • Les radis
Comme ces cousines racines, le radis à besoin d'un sol meuble et frais. Semer en ligne, en pleine terre et recouvrez finement les graines, avant l'arrosage. La levée est rapide, en quelques jours seulement. Prélevez le surplus pour garantir le bon développement des plants restant. Arrosez souvent mais avec modération. Faites très attention aux indésirables, qui risquent de manger les jeunes feuille. La récolte intervient environ un mois après. Ne tardez pas au risque d’accroître son goût piquant.

3 semences à ne pas rater : tomates, haricots et salades

Il y a des incontournables au jardin, ces trois légumes en font partis. Ils raviront vos papilles tout l'été, à condition de savoir les bichonner !

Haricots

Une fois que vous aurez goûté vos haricots, c'est sur vous serez conquis ! Oubliez ceux vendus en boite, au goût insipide. Les haricots frais sont excellents et les produire vous même assure de belles économies car leur prix est élevé sur les étals.

Les variétés : 

  • Nains : ils formeront de petits buissons bas dans votre potager. Faciles à cultiver en rangs, ils poussent vite et sans trop d'entretien. Préférez, Delinel et Goussdor qui produisent des haricots « mange-tout » sans fils et très tendres.

  • Grimpants : Idéal pour les espaces restreint. Il faudra installer un support tipi, pour permettre à la plante de s'accrocher.


L'endroit idéal : 

Le haricot à besoin de soleil, l'ombre ralentit d'autant sa croissance alors réservez lui la meilleure place ! La plante est robuste et s'auto-suffit. Pas besoin de fertilisant, elle le fabrique elle même, en captant l'azote de l'air pour l'emmener jusqu'en terre.

Bien semer : 

Les graines sont grosses et facile à planter. Attention ayez la main légère ou vous serez vite débordé. Il vaut mieux espacer les semis tous les quinze jours. De cette manière vous pourrez échelonner la production sans problème jusqu'en août.
Placez la graine sous une fine couche de terre. Celle ci pourrit vite, trop enterrée elle sera perdue en cas de grosse pluie.

Entretien et arrosage :

Butter les tiges pour forcer l'enracinement. Vos plants gagneront ainsi en vigueur et supporteront mieux la sécheresse. Arrosez régulièrement aux pieds. Faites attention à ne mouiller, ni les feuilles, ni les fleurs qui sont très fragiles.

Salades

La fraîcheur de la salade est particulièrement appréciée pour les repas d'été. Le plaisir de la cueillir, directement au jardin, en décuple les saveurs. Laissez vous tenter par sa culture ...

Les variétés :

La salade se cultive toute l'année, mais chaque variété à sa saison. En juin, le soleil donne et toutes ne résisteront pas. Les laitues de type batavia se prêtent parfaitement à l'été, en revanche, ne tardez pas à les semer pour qu'elles soient bien levées avant les grosses chaleurs. La canasta est sans doute la plus robuste et ses feuilles croquantes sont un délice.

L'endroit idéal : 

La salade comble tous les petits trou du potager ! Facile à cultiver et à récolter à l'unité, elle se plaira partout. Elle n’a pas besoin d'apports, contentez vous d'ameublir le sol.

Bien semer :

Les graines de salade apprécient un peu de fraîcheur pour leur germination. Maintenez l'humidité du sol et s'il faut, isolez le des chaleurs. Prévoyez un anti-limaces, fautes de quoi, vous pourriez bien ne jamais voir la moindre feuille ! Le plus simple est encore de démarrer les plants en intérieur, puis de les repiquer en pleine terre, une fois le plant bien démarré.

Repiquage: 

Placez vos petits pieds de salade au ras du sol. S'ils sont trop bas, la pourriture gagnera le cœur. Espacez les d'environ 30 cm, pour qu'ils puissent élargir tranquillement. Essayez de repiquer « à la fraîche » pour éviter le plein soleil sur les jeunes plants. Protégez-les quelques jours, le temps qu'ils se revigorent. Là encore et comme beaucoup d'autres cultures, prévoyez sur la durée. Plantez vos salades au fur et à mesure pour récolter petit à petit. Les salades se gardent peu, si elles sont toutes matures en même temps, vous n'aurez plus qu'à distribuer pour ne pas perdre !

Entretien et arrosage: Binez la terre et arrosez tous les jours ou presque. Faute de suffisamment d'eau, les plants monteront en graine et les feuilles gagneront en amertume. 

Tomates

La tomate est la star du jardin, fruit d'été et de soleil par excellence ! Ce fruit du potager, propose un goût fantastique comparé à celui du commerce. Elle est assez facile à produire une fois repiquée et les variétés sont nombreuses. Le semis, est en revanche plus délicat à réaliser. Beaucoup préférerons acheter le pied directement en jardinerie.

Il existe un nombre impressionnant de variétés de tomates, en voici quelques célèbres :

  • La cœur de bœuf : variété précoce et robuste. Le plant peut atteindre 2m et résiste bien aux maladies. Les fruits sont de taille généreuse, avec peu de graines. Sa chair est délicate et sucrée et s'utilise partout en cuisine.
  • La noire de Crimée : c'est un plant particulièrement adapté à la sécheresse. Ses fruits sont parfaitement rond, sa peau est lisse entre le rouge très foncé et le brun. Sa chair foncée est originale et savoureuse.
  • La rose de berne : variété résistante et productive, elle attire néanmoins les maladies. Elle atteint facilement 1m50, ses fruits sont réguliers, rouge teinté de vert. Savoureuse à pleine maturité elle peut en revanche devenir farineuse.
  • La tomate ananas : ce plant produit des fruits énormes, parfait pour être farcis. Sa chair abondant est fondante et sucrée.
  • La groseille rouge : star des apéritif, une tomate cerise délicate et sucrée. Sa peau est ferme et elle contient beaucoup de graines. La culture est très facile, il faut néanmoins tuteuré pour soutenir l'abondance de la plante et de ses fruits.
  • La gold nugget : tomate cerise jaune au goût doux et agréable. Elle donne de la couleur et du croquant !


L'endroit idéal : 

Du soleil, du soleil et encore du soleil, la tomate y puise toute sa saveur ! La terre n’a même pas besoin d’être meuble. Le plant est assez robuste et se développe très bien, même dans des sols durs et caillouteux.

Semer et planter : 

Si vous partez de la base, sachez que les graines ont besoin de chaleur pour germer et de lumière pour grandir. Initiez vos plants en intérieur, ou serre chauffée (20°C minimum), dès le mois de mars. Préparez vos contenant avec un terreau fertilisé, placez y quelques billes d'argiles pour permettre une bonne gestion de l'humidité. Posez vos graines, espacées d'un à deux centimètres, puis recouvrez finement. Arrosez doucement pour ne pas déterrer la graine. Laissez les pots à la chaleur et maintenez l'humidité. En une semaine les premiers plantules apparaîtront, entretenez et procédez, si nécessaire, à un rempotage. Dès la mi-mai, sortez les pots à l’extérieur en journée, les plants se fortifieront en vue du repiquage. Au mois de juin, vos plants sont enfin prêts pour aller en pleine terre. 

Creusez un trou d'environ 20x20cm et autant de profondeur, placez y votre plant en le couchant. Pas d’inquiétude, la tige se relèvera rapidement, pour tendre vers la lumière. La longueur de tige, maintenue sous terre, en profitera pour produire de nombreuses racines, qui viendront nourrir la plante. Rebouchez le trou avec un mélange égal de terre et de compost. Délaissez le terreau, il manque cruellement de fortifiant pour les tomates, particulièrement gourmandes en apports nutritifs.

Placez un tuteur, en le plantant à coté du trou. Vous éviterez ainsi d’abîmer les racines et il ne risquera pas de pencher sous le poids. Arrosez généreusement et laisser se former une cuvette au pied. L'eau y ruissellera naturellement, lors des prochains arrosages ou en cas de pluie.

Entretien et arrosage : 

Arrosez abondamment chaque jour, binez légèrement la terre de surface pour faciliter l’absorption de l'eau. Vous pouvez en cour de saison, rajouter un peu de mélange terre / compost aux pieds. Dirigez régulièrement la prolifération du plant vers le tuteur de manière à soutenir le poids des fruits. 

La courgette, une semence remarquable !

La courgette est incontestablement, le légume le plus facile à produire et le plus rentable ! Un peu (beaucoup) d'eau et de soleil lui suffise pour produire généreusement pendant de longs mois.

Les variétés :

  • Ronde de Nice : Cette courgette ronde propose une chair délicate et fondante. On l'utilise souvent jeune pour la farcir. Le plant à l'avantage d’être particulièrement résistant aux maladies.
  • Blanche d’Égypte : Cette variété très productive donne des fruits d'un vert très pale. Il ne faut pas trop attendre pour les récolter, une quinzaine de centimètres suffisent. Ces courgettes sont fermes et très goutteuses, idéales pour les conserves.
  • Ortolana Di Faenza : Variété précoce et résistante. Fruits assez petits à peau claire et à chair douce.
  • Black beauty : Des fruits vert foncé à la chair très savoureuse. Cette variété permet une culture précoce et hâtive pour un rendement conséquent.
  • Gold Rush: Une courgette pleine de fantaisie, jaune et longue, sa chair tend vers le sucré. Comme souvent dans la famille, les plants sont productifs et précoces.
  • Papaya Pears : Prévoir de la place pour cette variété semi-coureuse. Le fruit jaune, propose une chair parfumée et fondante.
  • Diamant : Courgette allongée à la peau verte et brillante. Chair ferme et savoureuse.


L'endroit idéal : 

La courgette demande de l'espace, elle prolifère vite et ses feuilles sont particulièrement grosses. Il faut compter, au minimum, un mètre carré pour un seul plant. Coté terre, la plante adore le compost ! Vous pouvez donc prévoir un mélange terre / compost sur l'emplacement dédié à sa plantation.

Semer et planter : 

Au mois de juin le sol est déjà chaud et propice au bon développement des graines. Placez en quelques une, directement en terre, à environ 3 centimètres de profondeur. Lorsque les premières feuilles apparaissent, choisissez les plants les plus vigoureux pour poursuivre la culture. Sachez que vous pouvez échelonner les semis, entre mai et juillet, afin de bénéficier de différentes récoltes jusqu'en octobre.

Entretien et arrosage : 

La courgette aime autant le soleil que la fraîcheur. Il lui faut un sol humide, pour assurer la bonne croissance de ses fruits. Arrosez en quantité car son large feuillage transpire beaucoup. Évitez cependant, de mouiller les feuilles, pour ne pas favoriser l’oïdium (maladie du blanc). L'affection est fréquentes sur les plants de courgettes en fin de saison, si elle apparaît trop tôt, mieux vaut sacrifier le pied et repartir sur de bonnes bases. Faites attention à ce que les fruits ne soient pas trop en contact avec la terre mouillée, ils pourraient pourrir. Vous pouvez par exemple, placer un morceau de grillage pour les isoler du sol jusqu'à récolte.

L'astuce du jardinier de juin

C'est le mois des premières chaleur, les légumes ont besoin de soleil pour se développer, mais aussi de beaucoup d'eau. Tout l'enjeu est donc de réussir à maintenir l'humidité tout en économisant l'eau. La solution est simple : pailler !
L'opération consiste à repartir sur le sol de votre potager tout ce que vous mettez au fumier d'habitude : 
  • pelouse tondue
  • mauvaises herbes
  • cartons ondulés, ce n'est pas très esthétique mais c'est sans doute le plus efficace ! Vous pouvez même rajouter des herbes dessus pour camoufler.

L'enjeu premier est de maintenir l'humidité au sol. Mais ce n'est pas tout, ce paillis empêchera la repousse massive des mauvaises herbes sur vos terres. La décomposition des matières fertilisera les sols et profitera d'autant à vos cultures.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire