Arrosage du jardin

  • 0

Choisir le meilleur moment pour arroser le jardin

Il semble que la meilleure occasion pour mouiller le jardin soit le matin très tôt. En effet, l’arrosage à l’aurore a tendance à améliorer la période de pousse des légumes. Car ils sont plus sensibles, à laisser le liquide s’infiltrer dans le sol avant que le soleil ne sorte et qu’il soit trop présent. Lorsque les plantes ont bien bu, elles endurent plus facilement les fortes chaleurs. Si vous humidifiez votre jardin trop tard dans la matinée, cela risque de bruler les plantations. Puisque l’eau, restant en contact avec l’astre brulant peut endommager les racines, les feuilles et donc nuire aux plantations. Vous devez vraiment arroser le jardinet avant 9 h pour que la nappe puisse bien s’infiltrer dans le sol et qu’il n’y est plus du tout d’humidité sur les plants.

Vous pouvez aussi opter pour l’arrosage en fin d’après-midi si vous n’êtes pas du matin. Car souvent, tôt dans la journée, vous n’avez pas beaucoup de minutes avant de partir au travail et le jardin n’est pas votre priorité. Le soir à la fraîche, il est beaucoup plus agréable de mouiller ses plantations. Vous attendez bien que le soleil ne soit plus tant ardent afin que ce dernier ne cuise pas vos feuilles, mais qu’elles aient quand même le temps de sécher avant le crépuscule. Puisque, vous devez faire attention à ne pas fragiliser les plants en laissant de l’humidité toute la nuit. Effectivement, la moiteur favorise l’arrivée de maladies.

Pour le reste de la journée il est préférable de ne pas irriguer son jardin. En effet l’après-midi sous l’effet de la chaleur les plantes sont brulées et en plus l’eau se transforme en vapeur très vite. Donc l’arrosage ne sert strictement à rien. En ce qui concerne la nuit, le liquide n’a pas le temps de s’infiltrer dans le sol. De ce fait, la nappe va stagner et apporter de la moisissure et entrainer des maladies sur les plants.

Adopter la bonne façon et la meilleure fréquence d’arrosage

La meilleure façon d’humecter les plantations est de mettre l’eau à la racine et surtout pas sur les feuilles. En effet, le liquide s’infiltre dans les racines et amène toute la nourriture nécessaire aux plantes. Alors que l’eau qui est en contact avec les feuilles s’égoutte ou s’évapore et donc n’apporte rien sauf abimer les plantations. Pour que votre arrosage soit réussi, vous devez prendre le tuyau ou l’arrosoir et viser le pied, afin que l’eau rentre convenablement au pied de la plante. Si vous peinez à arroser avec un arrosoir ou un tuyau, vous pouvez utiliser d’autres systèmes plus intuitifs.

Vous devez aussi arroser le jardin pendant un certain temps afin que l’eau revienne en profondeur. Le fait d’arroser plus longtemps permet à la plante lors de sa croissance de mieux développer ses racines. Une plante bien implantée dans le sol est beaucoup plus forte et donnera de meilleurs fruits ou légumes. Lorsque vous prenez bien le temps de mouiller la terre, le liquide peut arriver jusqu’aux racines et aider à sa bonne croissance. Pour ce faire, vous devez arroser le jardinet de manières pondérées, mais réelles. Vous ne devez pas arroser tous les jours de façon rapide, mais plutôt deux a trois fois par semaine en prenant le temps nécessaire. Ce qui suppose que vous devrez passer plusieurs secondes à l’arrosage des différentes zones.

Vous devrez ainsi trouver la bonne fréquence d’arrosage pour votre jardinet. La norme précise que les jardins doivent profiter d’un peu près trois centimètres d’eau par semaine. Mais il faut savoir que certaines plantes ont besoin plus d’eau que d’autres. Donc la meilleure façon d’être sûr de la bonne quantité d’eau pour chaque plante est de vérifier au début chaque jour si la terre est encore humide. Pour cela, vous devez enfoncer un doigt dans la terre, afin de vérifier le taux d’humidité du sol. Si à environ trois centimètres la terre est toujours mouillée, alors votre jardinet n’a pas l’utilité d’être arrosé. Par contre, si la terre est sèche, vous devez absolument l’arroser. À force de faire des essais, vous finirez par trouver votre rythme. Surtout si vous prenez bien en compte les changements de temps. Si vous voyez qu’il pleut toute la semaine, vous n’aurez pas besoin d’arroser ainsi que de vérifier si la terre est encore humide. Par contre, si l’on est en période de sécheresse, vous devrez être beaucoup plus vigilant et arroser plus souvent. À vous de faire preuve de bon sens !

Surveiller l’état des plantes et arroser avec quelle eau

En surveillant vos plantes, vous pouvez déterminer si elles ont trop chaud ou si elles sont trop arroser. C’est un indicateur très important, car les plantes trop arrosées peuvent mourir comme les plantes qui ne sont pas assez arrosées. Donc, vérifier bien que vos plantations ne manquent de rien. Essayer de trouver les bons jours d’arrosage sans trop humidifier le sol et en veillant bien chaque jour que votre jardin est assez humide. Enfin, voici les différents signes qui doivent vous mettre en alerte :

  • Les feuilles qui deviennent marron
  • Des signes de moisissure sur le sol
  • Etc.

Pour arroser votre jardin, vous pouvez utiliser l’eau du robinet même si cette dernière est souvent calcaire, voire chlorée. L’idéal est l’eau de pluie, car elle est naturelle et surtout parce qu’elle est à la bonne température. De ce fait, vous pouvez installer des réserves d’eau partout dans le jardin. Si vous habitez à côté d’une rivière, d’un lac, vous pouvez vous en servir pour arroser. Mais seulement si les analyses de l’eau sont bonnes et que vous avez l’accord pour puiser l’eau. Vous pouvez aussi prendre l’eau de votre puits, si toutefois vous en avez un dans votre jardin. Par contre, il est préférable de la stocker avant de s’en servir, parce que cette dernière est souvent très froide. Car comme vous le savez l’eau mal tempérée est très mauvaise sur les plantations, il est plus conseillé d’utiliser de l’eau à température ambiante.

Opter pour quel système d’arrosage

Pour arroser votre jardinet, il existe différentes méthodes. La plus facile et surtout la plus habituelle restent l’arrosoir. Il est très pratique pour un travail ponctuel au jardin. Qui n’a pas connu l’arrosoir rempli le matin et laissé au soleil toute la journée pour enfin l’utiliser en fin d’après midi. Que de bons souvenirs ancrés au fond de nos mémoires. Ce petit travail était souvent donné aux enfants afin qu’ils participent aux tâches du jardin. C’était très amusant d’arroser le soir surtout lorsqu’il restait un peu d’eau au fond, car grand-père en profitait pour nous arroser ! Ce système semble très doux lorsque vous versez l’eau au pied des plantes sans utiliser la pomme. Alors que la pomme reste incontournable pour les semis de début de saison.

L'arrosage avec arrosoir =>

Vous pouvez aussi avoir recours au tuyau d’arrosage. Il reste un objet que tout le monde a dans son jardin. En effet, il demeure indispensable lorsque l’on a un puits, par exemple, pour le raccorder à la pompe. L’idéal est de choisir un tuyau anti-torsion et bien protéger afin qu’il ne se perce pas. Veillez à trouver le bon diamètre du tuyau pour faciliter au maximum son rangement sur son support. Vous pouvez porter votre choix sur un support très pratique, comme ceux qui se fixent au mur, tournant et à retour automatique. Vous trouverez différents adaptateurs pour votre tuyau, dont certains qui restent obligatoires. Tel que le pistolet avec son jet réglable qui reste très intéressant pour pouvoir l’adapter aux différentes plantes. Par contre, vous trouverez du matériel superflu, tel qu’un distributeur d’engrais. Ce procédé est peu crédible, car le mélange semble inégal.

L'arrosage de surface avec tuyau et lance =>

Vous pouvez aussi opter pour le goutte-à-goutte. Ce principe est principalement adapté au jardinet avec son système d’irrigation. Par contre, son installation est très facile, mais beaucoup plus longue. Mais une fois, installer la corvée de l’arrosage parait beaucoup plus facile. En effet, vous perdrez beaucoup moins de temps et vous utiliserez beaucoup moins d’eau. Le kit est constitué d’un tuyau d’environ 25 mètres que vous pouvez couper à votre convenance. Vous trouverez ensuite des « Tés » cannelés, des accords de jonction, des mini vannes, des bouchons de fin de tuyau, des supports de tuyau, un adaptateur de nez de robinet, 50 goutteurs réglables et un pinçon perforateur.

Arrosage par goutte-a-goutte =>

Avantage d’un système d’arrosage automatique avec programmation

Le système d’arrosage automatique avec programmation est l’idéal pour partir en vacances, sans se soucier de l’arrosage. Plus besoin de demander à un proche de venir arroser le jardin pendant votre absence. Il vous suffit d’installer un système de goutte-à-goutte, bâti avec des tuyaux, des raccords et des arroseurs. Il reste facile à mettre en place et surtout il est entièrement programmable. Le goutte-à-goutte est la façon la plus économique en utilisation d’eau pour arroser son jardinet. Effectivement, il permet ménager environ 40 % d’eau par rapport à un système classique. Il consent aussi à empêcher le ruissellement et donc il évite les maladies dues à l’eau stagnante ! En effet, l’eau est répandue seulement au-dessus des racines des plantes pour rentrer doucement dans la terre et aller jusqu’aux racines. Vous pourrez installer un programmateur pour rendre votre installation automatique. Il vous suffit d’acheter un programmateur pour pouvoir contrôler différentes zones.

Les différents arrosages automatique =>

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire