Que faire au jardin en Février

  • 0

Avec le froid, le gel et la neige, pas toujours facile de savoir quoi faire au jardin en février. Dans la continuité du mois de janvier, vous pourrez continuer à préparer votre jardin afin d'optimiser l'année à venir. Le mot d'ordre : organisation ! Le printemps approche, les jours se rallongent, et la nature commence à se réveiller. L'activité au jardin va donc pouvoir reprendre en douceur.

Découvrons ensemble une liste de 9 idées de travaux à faire au jardin en février.

Le retrait des protections hivernales

Avec l'arrivée du redoux, vous pourrez commencer à retirer progressivement les protections hivernales. A partir de mi-février vous pouvez enlever celles servant à protéger les arbres. Pour celles présentes au potager, mieux vaut les maintenir jusqu'au mois de mars, afin de parer à un éventuel regel. Un conseil : gardez vos protections à portée de main, la météo étant encore instable à cette saison, vous n'êtes pas à l'abri d'un retour du froid ou d'une chute de neige.

Pensez également à aérer régulièrement vos tunnels et d'ouvrir vos serres. Ainsi vous éviterez que l'humidité ne s'installe, au risque de voir apparaître avec elle maladies et parasites. Cela permettra aussi aux températures de ne pas monter trop haut lors de belles journées ensoleillées, ce qui assécherait et menacerait vos semis.

La préparation de la terre

Le printemps se rapprochant, il est temps en février de préparer son sol afin qu'il soit plus riche en matières organiques : vos cultures ne s'en porteront que mieux. 

Si vous avez planté des engrais verts l'automne passé, il est temps de les faucher. N'attendez pas trop non plus pour le faire, ils ont besoin de temps pour être décomposés afin que le sol puisse s'en nourrir avant le début des prochaines cultures. Une fois coupés, deux solutions s'offrent à vous quant à leur utilisation. Vous pouvez soit former un paillis, ce qui permettra au passage de limiter la prolifération de mauvaises herbes, soit les enfouir à la surface du sol, leurs tiges faciliteront ainsi l'infiltration de l'eau dans la terre.

Vous pouvez également semer des fèves et des petits pois sous votre paillis, à partir de mi-février. Ils aident en effet à capter l'azote contenu dans l'air et à le fixer dans le sol, améliorant ainsi sa structure. Et vous pourrez en plus les récolter le moment venu.

Pensez aussi à préparer votre sol en l'aérant à la fourche et en lui apportant du compost. Ce dernier permettra en effet d'alléger la terre, en vous faisant faire des économies en engrais et en terreau.

Les semences au potager

Une fois le potager nettoyé, c'est au mois de février que commence la saison des semis. Ils pourront être placés au chaud, sous châssis ou en pleine terre, en fonction de leur résistance au froid.

Au chaud

Les semis les plus fragiles seront plantés dans un environnement chaud : soit à l'aide d'une serre chauffante, soit directement à l'intérieur de la maison. Faites bien attention à ce que vos semences soient suffisamment exposées, en les plaçant derrière une fenêtre ou derrière la baie vitrée d'une véranda par exemple. Sont concernés notamment les semis de légumes fruits : tomates, aubergines, piments, et poivrons.

Sous châssis

Le châssis se compose d'une grande caisse en bois sans fond, fermée au-dessus par une vitre. Les cultures restent ainsi bien isolées du froid, tout en étant bien exposées, et vous pourrez les aérer facilement. Vous pouvez semer directement dans le fond sur du terreau, ou dans des bacs que vous mettrez à l'intérieur, ce qui vous permettra de rentrer vos plants si le froid venait à réapparaître.

Vous pourrez y planter en février les légumes fleurs tels que brocolis et choux fleurs, des légumes racines et légumes tiges tels que radis hâtifs, carottes, navets, panais, poireaux et pommes de terre, ainsi que des laitues.

En pleine terre

Le mois de février est le moment idéal pour planter en pleine terre les légumes bulbes tels que oignons, échalotes, et ail, mais aussi les topinambours, les épinards, les fèves et les petits pois. Attention tout de même que le sol ne soit pas gelé, auquel cas il est conseillé de reporter la plantation à plus tard. 

La récolte au potager

Au mois de février, on retrouve au potager des légumes feuilles et des légumes racines. Vous pourrez donc récolter différentes variétés de choux (choux pommés, choux de Bruxelles, choux frisés), mais aussi des scaroles, des endives, des salsifis, de l'oseille, des poireaux, des panais, des topinambours, des épinards, des laitues et de la mâche.

Les plantations

Si vous avez réalisé des boutures durant les derniers mois, c'est le moment de les mettre en terre.

Si vous ne l'avez pas fait avant, il est encore temps en février de planter arbres et arbustes, tels que les arbres fruitiers à noyaux (pommier, poirier, cerisier, prunier, pêcher, abricotier, figuier) et arbustes fruitiers (framboises, groseilles, cassis). Il est conseillé de les planter un jour où il n'y a ni gel ni neige. Plantez-les à racines nues, cela facilitera leur enracinement et leur croissance, et vous reviendra moins cher que les plants vendus en godets ou conteneurs. N'oubliez pas de mettre du paillis autour.

Dès le redoux vous pouvez aussi planter les vivaces et les rosiers

Pensez également aux aromatiques, à condition qu'elles disposent d'un emplacement bien ensoleillé : marjolaine, sauge, thym, menthe et ciboulette.

La taille des arbres

Tailler ou ne pas tailler ? Les avis divergent sur le sujet. Il s'agit surtout d'une question de goût, et de nécessité, en fonction du rendu, de la place et de la luminosité que vous souhaitez avoir. Libre à vous de décider.

Si vous optez pour, c'est à cette période de l'année que s'effectuent les grosses tailles, notamment pour les arbres fruitiers à pépins (tels que pommiers et poiriers), la vigne, les arbres à petits fruits (groseilliers, cassissiers, framboisiers), bien que la taille soit possible pour tout arbre non taillé plus tôt dans la saison.

Pensez à bien dégager le cœur de l'arbre pour qu'il puisse profiter d'une luminosité et d'une aération suffisantes.

Et s'il ne fait pas trop froid, vous pourrez également dès la fin février tailler vos rosiers.

La multiplication des végétaux

Pour multiplier vos végétaux, plusieurs techniques s'offrent à vous. 

Le bouturage

Cette technique concerne surtout les petits arbustes. Il s'agit de couper de nouvelles boutures, juste en dessous d'un nœud, puis de les mettre dans des godets, préalablement remplis de terreau qui aura été tassé et arrosé. Selon les végétaux il est possible de réaliser un bouturage à l’étouffée, qui consiste à les placer sous des cloches ou des voiles, pour les protéger du froid.

La division des touffes

Il s'agit ici de trancher à la bêche la touffe de la plante en deux, et de bien séparer les racines. Une partie de la touffe restera à son emplacement initial, l'autre sera replantée plus loin. Cela lui permettra de retrouver sa vivacité, puisque celle-ci a tendance à se retrouver à l'étroit au bout de quelques années, en plus de diminuer les réserves du sol. Cette technique est donc intéressante à utiliser sur les plantes vivaces, dont la souche reste en terre même pendant l'hiver.

La planification de l'année à venir

Suite à la pause hivernale, l'activité au jardin reprend doucement. Ce qui peut être une très bonne occasion pour préparer l'année à venir.

Commencez par dresser votre plan de culture : décidez de ce que vous allez planter et à quel endroit. N'oubliez pas d'effectuer une rotation des cultures d'une année sur l'autre afin d'éviter que la terre ne soit carencée en minéraux, et que ne se développent des maladies. Vous pourrez conserver vos plans durant quelques années pour rendre cette rotation plus facile à réaliser.

Maintenant que vous savez ce que vous allez planter cette année, il est temps de faire l'inventaire de vos graines afin de passer commande et ainsi éviter les ruptures de stocks de dernière minute. Pensez également à préparer vos étiquettes, qui vous serviront lors des semences.

Enfin, profitez-en pour dresser un calendrier afin de ne pas oublier les périodes de plantation et de récolte de chacune de vos cultures.

La Protection du jardin

Vous pouvez profiter du calme du mois de février pour fabriquer des abris pour la faune, tels qu'un hôtel à insectes ou des nichoirs pour les oiseaux, si vous ne l'avez pas encore fait. Une fois qu'ils y auront élus domicile, ils vous aideront à lutter contre les parasites et nuisibles de manière naturelle, en plus de favoriser la pollinisation.

Pensez aussi à continuer de nourrir les oiseaux, ceux-ci seront alors peut-être moins tentés par les bourgeons naissants de votre jardin.

Avec l'arrivée du printemps, il peut aussi être intéressant de se renseigner sur les différents parasites et maladies qui pourraient faire leur apparition dans votre jardin tels que les pucerons, les limaces, ou encore les campagnols. Cela vous permettra de mettre en place des actions préventives ou de lutter efficacement si la situation se présentait.

Comme nous avons pu le voir, il y a de quoi faire au jardin au mois de février. La préparation en amont vous permettra de profiter de votre jardin plus sereinement durant l'année. Bon jardinage !

Produits en rapport avec cet article

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire